lundi 18 mai 2015

Jésus pour tout le monde, c'est tout !

Le protestantisme est actuellement la 3e religion en France. Selon des données de l'INED de 2008, 45% des Français se déclarent sans religion, 43% se disent catholiques, 8% musulmans, 2% protestants et 0,5% juifs. En 2012, le CSA estimait de son coté que les catholiques représentaient 56% de la population adulte, les musulmans 6%, les protestants 2% et les juifs 1%.


Le mariage n'est pas un sacrement pour les protestants, mais les couples hétérosexuels unis en mairie peuvent être bénis au temple. En France, seule la Mission populaire évangélique (MPEF), une Eglise beaucoup plus petite que l'EPUdF, autorise un "geste liturgique d'accueil et de prière" pour les homosexuels.
Cette décision intervient deux ans après l'adoption de la loi Taubira sur le mariage gay. Les délégués de la principale Eglise protestante française sont réunis depuis jeudi autour du thème "Bénir, témoins de l'Evangile dans l'accompagnement des personnes et des couples".
L'EPUdF, qui incarne le courant historique du protestantisme français, revendique 110.000 membres actifs parmi 400.000 personnes faisant appel à ses services.
Tout en se défendant d'être en concurrence avec une mouvance évangélique en forte croissance, elle parie désormais sur une démarche missionnaire pour "passer d'une Eglise de membres à une Eglise de témoins".

source

 C'est un enjeu majeur pour notre église d'aller à la rencontre des personnes là où elles sont, pour partager nos convictions, partager l'évangile de Jésus Christ". source
Sur les quelques 400 000 fidèles protestants en France, les couples homosexuels souhaitant se marier pourraient être peu nombreux.

 Ce vote donne la possibilité aux 500 pasteurs de l'EPUdF de bénir des couples homosexuels, sans pour autant y obliger ceux des pasteurs qui sont opposés à un tel geste.

 "Il ne s'agit pas de dire “le mariage des personnes de même sexe c'est bien”, “c'est pas bien”", dit l'un des rapporteurs, Isabelle Grellier. "Bénir, c'est dire que Dieu t'accueille tel que tu es, sur tes chemins faciles ou difficiles", et qu'il "t'invite à réfléchir à ta vie à la lumière de l'Évangile", a ajouté cette théologienne, qui ne voit pas la bénédiction comme un "satisfecit" : "C'est une possibilité qui sera portée - ou pas - par le pasteur local, en dialogue avec sa communauté".

source

côté catholique :
 

En février dernier, le pape François a annoncé que la question du célibat des prêtres était "dans son agenda". L'abolition de cette règle est-elle envisageable ?


Si l’Eglise craint une pénurie de ses ministres, il lui faudrait au moins repenser sa politique pour devenir vraiment moderne et attirer les vocations, c’est-à-dire tenir compte de ce qui fait la vie d’un homme, et d’une femme également pour ne pas oublier celles qui ont décidé de vouer leur existence à Dieu, et de les considérer comme des personnes humaines, c’est-à-dire des personnes comme les autres mais avec une vocation spécifique.

Leur permettre non seulement une vie affective et sexuelle normale, mais également une existence sociale commune, rares étant les personnes capables de supporter sans dommages les règles strictes d’abstinence et de pauvreté. source

Ce qui peu à peu remonte à la surface maintenant, mais qui se disait tout bas jusqu’à présent, les abus sexuels des hommes d’église, témoigne également que ce n’est pas seulement la question de leur mariage qui est en jeu, mais aussi celle de leur sexualité.

quand j'ai lu ça je me suis demandé si on ne se moquait pas de moi !!!!
quel rapport entre la sexualité d'un homme ou d'une femme et les "abus sexuels" ?

la sexualité fait partie de notre condition humaine les abus sexuels sont punis par les lois et sont des violences faites aux autres, au même niveau que n'importe quel crime.

absoudre les violences sexuelles des prêtres à cause de la prétendue négation imposée de leur sexualité, c'est trop fort ! 

encore au 20° siècle il existait les "bonnes du curé" dont les taches ne cessaient point devant l’alcôve !

de plus personne n'oblige un prêtre à se faire prêtre ! et pour finir les relations prêtres et paroissiennes sont plus que documentées !

et tout ceci n'a rien à voir avec les "abus sexuels".....

le "célibat" des prêtres, nous savons que c'est un problème car un vœu impossible à tenir ! et donc la porte ouverte aux hypocrisies pas aux violences ! il y a des limites !

ce Pape va remédier à tout ceci ! entre deux conférences sur le climat et la reconnaissance de la Palestine et même éventuellement la désignation d'une terre pour les rohingas !

;)




enfin.... c'est un tout petit tour religieux sur les religions qui changent aussi... 
le dogme ? lequel ? où ? de quoi, qu'est-ce ?