lundi 25 mai 2015

Fonte des glaces, gravité terrestre, séismes et volcans

Selon un nouveau rapport,  la perte du manteau neigeux le long de la banquise antarctique fait fluctuer le champ gravitationnel de la Terre et ce n’est évidemment pas bon signe.
En explorant les données acquises par le satellite européen Goce, entre 2009 et 2012 et celles collectées par son prédécesseur Grace, des scientifiques ont découvert que les pertes de glace de ces dernières années en Antarctique occidental ont un effet significatif sur le champ de gravité de la région.


Il apparaît que l’amenuisement de la couverture de glace en Antarctique occidental a occasionné un creux significatif du champ de gravité de la région. Pourvu d’un radar altimétrique (radioaltimètre), le satellite CryoSat ne dit pas autre chose en révélant que depuis 2009, la vitesse à laquelle la glace a été perdue chaque année a augmenté d'un facteur trois. Entre 2011 et 2014, le volume global de la calotte glaciaire australe a diminué en moyenne de quelque 125 kilomètres cubes par an












Cette fonte massive — environ 40 milliards de tonnes chaque année pour l’Antarctique — aurait des effets sur l’activité volcanique et sismique de notre globe terrestre. À la recherche d’éventuelles corrélations entre les deux phénomènes, des chercheurs avaient relevé en 2009 (une relation exprimée déjà au cours des années 1970) que, dans notre histoire récente, il y a entre 12.000 et 7.000 ans, le volcanisme était six fois plus important et même, en Islande, au minimum 30 fois supérieur à ce qu’il est aujourd’hui.

Alors où est le souci ? Le phénomène de fonte des glaces arctiques est en accélération comme celui des glaces antarctiques ce qui modifie la gravité terrestre, la fréquence et la violence des séismes et des éruptions volcaniques !

Le plancher marin est un plancher, comme tout les planchers il devrait être " entretenu" ...

Avec des millions de km3 d'eau qui viennent s'y répandre notre planète va changer et réagir !