dimanche 31 mai 2015

Dans la série "Rions un peu avec les Fatwas"

«Quand une femme se baigne dans la mer (un mot masculin en arabe), l’eau (masculine) touche ses parties intimes, ce qui fait d’elle une adultère, et elle doit être punie ». – Résumé du rapport intitulé «Les fatwas erronées des Frères musulmans et des salafistes » publié dans Al Masry Al Youm.
( mais quelle horreur !) 
Selon le rapport, «les fatwas émises par les deux groupes (Frères musulmans et salafistes) voient les femmes comme des créatures étranges créées uniquement pour le sexe.
 Ils considèrent la voix des femmes, leurs regards et leur présence à l’extérieur des murs de la maison comme une ‘offense’. 
Certains sont allés jusqu’à considérer la femme au complet comme offensante».
Une autre fatwa interdit aux femmes de «manger certains légumes ou même de toucher des concombres ou des bananes» car leur forme phallique pourrait les entraîner sur la mauvaise voie.  
Une fatwa ordonne aux femmes de « fermer les climatiseurs à la maison quand leurs maris sont absents pour éviter de signaler aux voisins qu’elles sont seules à la maison, ce qui pourrait les conduire à commettre l’adultère avec elles. ».
Une fatwa décrète que les filles doivent être mariées dès l’âge de 10 ans «pour les empêcher de s’écarter du droit chemin». 
Une autre interdit aux filles de fréquenter une école située à plus de 25 km de leur domicile. 
Et une étrange fatwa stipule que le mariage d’un couple sera annulé s’il se dénude pendant les rapports sexuels.
Fait intéressant, une fatwa qui a fait les manchettes partout dans le monde a été publiée par l’université Al Azhar et appelle les femmes à «allaiter les hommes de leur entourage pour en faire des membres de leur famille, ce qui permet la mixité». La fatwa a toutefois été rétractée.
Dans le même temps, des fatwas ont autorisé l’utilisation des femmes comme boucliers humains pendant les manifestations violentes.
les Frères musulmans et les salafistes ont émis des fatwas appelant à la destruction des pyramides et du sphinx; à l’annulation des accords de Camp David; à l’exécution de toute personne manifestant contre le président déchu Morsi; interdisant aux musulmans de saluer les chrétiens; interdisant aux chauffeurs de taxi musulmans de transporter des prêtres chrétiens; interdisant les émissions de télévision se moquant des islamistes; et interdisant aux femmes d’épouser tout homme impliqué dans le gouvernement de Moubarak.