mercredi 15 avril 2015

ISIS avance, une analyse


WASSIM NASR. 

si quelqu'un comprend ce qu'il se passe en Irak.... Bravo !

 ISIS avance ! C'est le seul point "clair" ! Autre fait, les exactions sont de tous les côtés. 

beaucoup de jeunes des tribus sunnites, poussés par la frustration se battent désormais dans les rangs des jihadistes.
Source


Hum, hum... 

-------- par chance, Géocédille nous donne son analyse pertinente ! La meilleure que j'ai pu lire ! Je copie : 


Simple : Quand les égorgement "d'infidèles" ont commencé à décrédibiliser le mythe des "combattants de la liberté" soutenus par l'OTAN, le pentagone a sentit qu'il perdait la guerre de l'opinion.
Quand la Russie s'est militairement opposée au bombardement de Damas en septembre 2013, les stratèges US ont fait machine arrière car ils savaient qu'ils n'avaient pas les cartes en main pour violer ouvertement le droit international comme lors de la 2e guerre d'Irak ou le bombardement de la Libye.
L'opinion n'achetait plus le baratin dur le bombardement démocratique, vu le chais qui régnait dans ces deux pays.
Y'a que Hollande et Fabius qui n'ont pas été mis au courant (ce qui montre à quel point les maîtres méprisent les soumis.)

La nouvelle stratégie US est finaude : utiliser et amplifier l'horreur des crimes de leur "combattants pour la démocratie" afin de pousser l'opinion à voir d'un bon oeil les futurs bombardements en Syrie qu'elle refuse de soutenir.

Et hop, naissance d'ISIS, renommée fissa EI, puis DAESH, car un nom de déesse païenne égyptienne pour un état islamistefondemmentaliste, même un couillon texan trouve ça zarbi. On fourni à ISIS, pardon DAESH, un boulevard médiatique pour diffuser ses crimes subitement mis en scène comme à Hollywood, alors que jusqu'ici c'était filmé au téléphone portable par un parkinsonnien borgne de cadrer, avec des égorgeurs ayant répété leur rôle comme au conservatoire.

Ensuite, on fait voter aux divers parlement l'urgence de bombarder ces salauds.

La suite c'est le gouvernement Irakien qui la raconte : Etrangement se sont les position irakienne que les coalisés bombardent.
Etrangement le ravitaillement et les armes sont parachutés du coté de DAESH.
Etrangement deux avions de transport britanniques se sont crashés en apportant du matériel lourd à DAESH...

Avant on avait des faux ennemis (Al Qaida) et des proxies (les Nazis de Kiev)

DAESH est une nouvelle sorte de combo : le faux ennemi-proxy.

Avant le faux ennemi avait pour but de justifier l'interventionnisme, aujourd'hui il est aussi la force terrestre principale. C'est moins cher que des mercenaires. Ca perler de jouer les oies blanches sur les plateaux de TV tout en commettant les pires crimes de guerre sur le terrain.

J'ajoute que depuis les années 1990 plein d'opérations s'appellent Temête de quelquechose.
Tempete du desert (Irak)
Tempete (Croatie)

Aujourd.hui au Yemen l'USArabie-sahoudite mène l'oppération Tempête décisive.

"Tu monteras, tu t’avanceras comme une tempête, tu seras comme une nuée qui va couvrir le pays, toi et toutes tes troupes, et les nombreux peuples avec toi” Ezéchiel 38 
Prophétie s'adressant à Gog au pays de Magog, pour la fin des temps.

RépondreSupprimer