jeudi 26 mars 2015

La nef des fous

Le copilote était suivi depuis 2009 pour ses problèmes psychologiques, selon Bild, citant son dossier à l'autorité du transport aérien. Et il aurait souffert d'un chagrin d'amour. 
Selon le BILD, la mention SIC (réclamant des contrôles médicaux réguliers) était inscrite sur la licence de pilote d'A.Lubitz.

Sic en anglais s'entend " malade". ( sick). Ce qui donne sur nos écrans les scènes suivantes : Les spécialistes du jihadisme et de la sécurité aérienne entrent dans une cabine téléphonique et se transforment en experts psychiatres.






Je me permets de faire un parallèle avec ce qui suit ! Une nef  est le cœur d'une église et aussi une embarcation.

;)

La Nef des fous est un tableau du peintre néerlandais Jérôme Bosch (v. 1450-1516). Huile sur panneau de 58 × 32 cm, réalisé vers 1500 (date conjecturale), il est actuellement exposé au Musée du Louvre, à Paris. Il faisait jadis partie d'un triptyque dont le centre a été perdu, avec La Mort de l'avare et Allégorie de la débauche et du plaisir, respectivement à laNational Gallery of Art (Washington) et à la Yale University Art Gallery (New Haven). Plus
La Nef des fous est généralement interprétée comme l'illustration de la folie qui a gagné tous les personnages. Il n'y a ni trompeurs ni trompés, seulement des fous ou des hommes assez insensés pour s'embarquer sur un navire sans voile ni gouvernail et dont une cuiller énorme qui pourrait faire office de rame ou de godille est abandonnée. Le mal semble avoir atteint toute la compagnie, prêtre, moine, religieuse… le plus fou n'étant peut-être pas celui qui en porte l'habit et qui, perché sur une branche, un peu à l'écart, savoure sa victoire et déguste son vin. Ces hommes et ces femmes embarqués ensemble ne vont nulle part, ils n'en savent rien et ne s'en soucient pas le moindre du monde. Leur navire sans guide batpavillon infidèle : la longue oriflamme rouge accrochée au mât porte un croissant de lune. Croissant des musulmans, mais aussi croissant des juifs ? Le croissant de lune renvoie à l'hérésie des Mécréants, mais aussi à la folie, au lunatisme.
Les auteurs du moyen âge, époque où régnait la luxure et l'argent ( très différent d'aujourd'hui, donc) voyaient les humains sur un bateau ivre conduit par des fous...

Mais bon, c'était le moyen âge !

Les dingues jusqu'à présent c'est quand même la Lufthansa.... Non ? Et la Lufthansa est née en....ho ! Non ?! Si ! Holalalalala !

Ou la compagnie fait voler les fous ou non...

;)