vendredi 20 février 2015

Manger de la viande

Je lis un commentaire de bon sens ce matin " l'homme est omnivore et si vous vivez dans les grands nord sans manger de viande vous ne pouvez survivre correctement".

C'est exact. L'homme est omnivore. Il digère très bien la viande ! Et les protéines animales sont nécessaires parfois. Je dis parfois parce que si vous êtes citadin sans activité physique vous pouvez vous passer de manger de la viande.

Quand on mange du fromage nous participons aussi à la souffrance animale. Voir sur ce blog les conditions d'élevage des animaux " laitiers" qui finissent à l'abattoir après nous avoir fourni nos camemberts ou autre lait de chèvre...

Personnellement je suis végétarienne dans mon quotidien. Depuis extrêmement longtemps.

Ceci dit, si on me met dans la nature sans rien à manger et si ma condition physique me le permet je chasserais !

Je suis née dans les vestiges des hommes préhistoriques. Ils cueillaient quand la saison le permettait et ils chassaient. Sinon ils n'avaient rien à manger. Ce n'est pas la viande qui les tuait mais son manque.

Cueillir et par la suite trouver les moyens de conserver les céréales après les avoir cultivées ( le travail des femmes) est beaucoup plus facile que chasser les animaux qui ne sont pas vraiment d'accord pour finir en barbecue !

De plus la viande était réservée aux riches. Il faut se souvenir de" la poule au pot" d'Henri IV !

Les manants n'avaient pas le droit de chasse arraché aux nobles par la révolution française. C'est pour cela ( réminiscence) que les français sont attachés au droit de chasse.

Encore dans les années 1900-1950 les repas de fêtes en France étaient " carnés", du riz de veau ( miam miam) au gigot. La viande était un signe de richesse.

Même moi qui ne suis pas rentrée dans une boucherie depuis .... Tellement longtemps ... je ne rechignerais pas à manger du saucisson ou une bavette si je le devais.

Regardez votre dentition ! Vous avez vu vos canines ? Elles servent à déchiqueter la chair pas les graines de soja !

Notre système digestif supporte très bien l'assimilation de la viande.

Manger de la viande c'est culturel aussi. Le new age est passé par là, mais d'autres cultures mangent de la viande comme base de leur alimentation.

Dans mon quartier il y a mille et une boucherie ( halal) et les africains en sortent avec des kilos de viande. Plus loin de ce quartier spécial les "blanc français" sortent de la boucherie avec un steak par semaine de 120 gr !

Pendant l'épidémie d' Ébola en Afrique en décembre et janvier les organisations médicales ont voulu interdire la consommation des animaux sauvages par la population " ciblée".

Le mieux c'est qu'on a jamais fait le lien entre consommation d'animal sauvage et épidémie d'ébola mais bon.... Bref, les populations qui mangent des singes, des gazelles et les lions mêmes n'ont pas suivi !

Qu'est ce qu'elles étaient sensées manger ? Rien ?

Tout ça pour dire que manger de la viande fait partie de nos capacités. Ce n'est ni bien ni mal. C'est ainsi. Ne pas en manger n'est pas un acte moral c'est en général pour garantir la bonne tenue de nos artères devant nos écrans.

Il ne faut pas confondre " consommation d'animaux" et " cruauté envers les animaux".

C'est neuf dans l'histoire de l'humanité ces mauvais traitements réservés aux animaux. Avoir un animal était un signe de richesse. Les gens traitaient bien leurs animaux et dans ma région des grottes ils dormaient même avec l'hiver pour la chaleur quand ils avaient la chance d'en posséder un !

Les maisons jusqu'au XV° siècle comprenaient l'étable. Monter au salon ? Oui quand il était chauffé!
En bas il y avait ( pour les riches) le cheval avec les poules, les lapins et une vache pour le lait. Un cochon pour la viande... En gros... Les humains dormaient avec les animaux.

Le problème pour moi réside dans les mauvais traitements donnés aux animaux qui appellent à terme les mauvais traitements généralisés à la famille ( enfants et femmes).

Le respect des animaux disparu, on peut tout envisager. Surpopulation et assiette ne font pas bon ménage !