mercredi 11 février 2015

Les zombies c'est nous !

"Dès que j'ai un moment dans la journée, je me connecte, depuis le moment où je me lève jusqu'à ce que j'aille dormir. Je suppose que je me sens seule quand je ne suis pas sur internet, comme déconnectée", confie-t-elle à l'AFP. Partout et en toutes circonstances, "je discute avec des amis sur Line", une messagerie sur laquelle 90% des lycéens nippons ont un compte. 
Selon une enquête gouvernementale de 2013, 60% des lycéens de l'archipel, plongés dans le monde numérique dès leur plus jeune âge, montraient des signes forts d'addiction au web, alors qu'au fil des ans, l'usage d'internet a explosé et les écrans se sont multipliés (smartphone, tablette...).  
....."Ce type d'obsession est provoqué par la crainte d'être tenu à l'écart ou même d'être persécuté au sein d'un groupe, si l'on ne répond pas assez rapidement à des messages", avertit le docteur Sumioka. 

Etc...Source