mercredi 25 février 2015

Exode et cannibalisme

Pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, le monde compte plus de 50 millions de personnes déplacées. Or, quel que soit le continent et le pays, « les dirigeants politiques se sont montrés incapables de protéger les personnes qui en ont le plus besoin », affirment le dernier rapport d’Amnesty internationalSource


Le rapport de l'organisation, qui passe en revue l'état des droits de l'homme dans 160 pays, recense des exactions dans 35 d'entre eux par des groupes armés comme le groupe Etat islamique (EI) ou Boko Haram. Source
(Chiffres 2014).

Des perspectives sombres en 2015 

Enfin, Amnesty n'est pas optimiste quant aux perspectives pour les droits de l'homme en 2015, prévoyant que de plus en plus de civils se trouvent forcés de vivre sous contrôle de groupes armés brutaux et une aggravation de la crise humanitaire des réfugiés.

Autre source jeune Afrique

Face aux attaques meurtrières depuis 5 jours de la secte islamiste Boko Haram, les villes nigéirennes de Diffa et Bosso, frontalières du Nigéria, et les villages environnants, se sont vidées de la grande partie de leurs habitants, annonce-t-on de source officielle mardi à Niamey.

"Ces personnes se trouvent littéralement exposées en ce moment à des conditions extrêmement précaires, sur des routes qui sont loin d'être sures, dans des abris qui sont loin d'être protecteurs " Source


Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.

Jeune Afrique
Encore une source

Donc, des millions de gens sur les routes sans rien à manger, ni boire .... Autant pour moi ! Si, il y a à manger les humains les plus vulnérables !

Déjà fait ! SourceAutre source

Les combattants de Boko Haram quand ils ont été repoussés dans les forêts de Magimeri se sont livrés au cannibalisme afin de survivre.

Que pensez vous que vont faire les milliers de " réfugiés" lancés sans eau ni nourriture ? La même chose.

Quand le HCR crie " au loup" " au secours" devant ces exodes de populations totalement démunies que dit-il de différent ! Rien mais il ne peut pas le dire comme ça.

Il n'y a pas que les combattants de Boko Haram qui deviennent anthropophages par nécessité !

Et là il n'y a plus de gentils ou de méchants. Puisque le monde est devenu binaire on ne peut plus tout dire!

La bienpensance exclut tout réalisme. En excluant la réalité on exclut aussi les aides possibles et au moins un début de distribution d'aliments....sur les routes ! Là, tout de suite, il s'agit d'une fuite désorganisée pas d'un " camp de réfugiés".

Hors contrôle ! 50 millions de personnes affamées c'est comme ( +ou-) 90% de la population française lancée, have, sur les routes, sans rien.

Le chaos. Plus de bien, ni de mal, la simple survie. Les donneurs de leçons sont bien gentils mais ils ont l'estomac plein.

Bonjour les zombies ! On est bien malheureux pour vous mais, bon....

( ceci est valable pour tous les conflits armés en régions hostiles).