lundi 15 décembre 2014

Je t'ai acheté une femme pour Noël

La police chinoise est à la recherche d'une centaine de «jeunes mariées» vietnamiennes, disparues soudainement après leurs noces avec des célibataires chinois habitant des villages du nord-est de la Chine. Les autorités soupçonnent une arnaque à grande échelle montée par une bande organisée. Confronté à un déséquilibre hommes-femmes, résultant de la politique de l'enfant unique et de la préférence traditionnelle des parents pour les garçons ainsi que de l'exode rural, de nombreux hommes de la campagne ne trouvent pas de femmes chinoises à leur goût. Et ils se tournent ainsi vers les pays d'Asie du Sud-Est, essentiellement le Vietnam, pour y «acheter» leurs fiancées. En Chine, où 118 garçons naissent pour 100 filles, le mariage a pris des allures de transaction financière, particulièrement dans les provinces reculées. Les célibataires ruraux peuvent dépenser jusqu'à 400.000 yuans, pour «séduire» une femme. Autour de Handan, ils doivent pouvoir offrir «1,5 kg et un vroom», c'est à dire une liasse de 100.000 yuans, en coupures de 100 et pesant un kilogramme et demi, et une voiture. Ils doivent aussi proposer une maison, avec cuisine équipée et des revenus stables avant qu'une future promise potentielle envisage même d'étudier leur proposition. source

 Il vaut mieux séduire les dames, c'est plus sur ! Et ne pas se " débarrasser des petites filles dans les bosquets !