lundi 10 novembre 2014

" plumées à vif"

C’est une vidéo sur la chaîne publique italienne Rai 3 qui a relancé la polémique. 
Intitulé « Siamo tutti Oche » ,« Nous sommes tous des oies », ce reportage montre les conditions de plumage des oies pour la confection des doudounes de l’enseigne italienne - d'origine française - Moncler. 

Les images sont sans équivoque : on peut voir les oiseaux plumés vivants. 

Certains volatiles blessés sont recousus grossièrement à vif, puis recouverts d’antiseptique afin diminuer les risques d'infection. 
Les oies déplumées tiennent à peine debout, leur démarche est chancelante, leurs souffrances ne font aucun doute. La scène a été filmée en Hongrie, bien loin des jolies boutiques Moncler de Gstaad (Suisse) ou d’Aspen (Etats-Unis).
Face à ces images insoutenables, la chaîne italienne enfonce le clou : « Le plumage des oies vivantes est fréquent en Hongrie, et ce reportage ne fait qu’exposer une pratique illégale et cruelle largement répandue dans la Communauté européenne ».
le plumage des oies vivantes est, en dépit de la Convention européenne sur le bien-être animal du 22 décembre 1999 qui l’interdit, une pratique courante.
Cette méthode représente jusqu'à 80 % de la collecte mondiale de plumes et les six principaux producteurs sont européens, parmi lesquels la Hongrie, la Pologne et la France - concentrent à eux seuls, 93% de cette production ».
« L'Union européenne est considérée comme le premier responsable de l'absence de contrôle et d’application des règles ».


Le reportage s’interroge sur les choix économiques de la marque qui préfère délocaliser la production en Europe de l’Est - et ainsi diminuer les coûts - au lieu de conserver ses unités de production en Italie et de contrôler plus facilement les conditions d’élevage. « En fabriquant ses doudounes pour un prix d'environ 40 euros et en les vendant en boutique à des prix situés entre 500 et 2 500 euros, Moncler réalise des marges considérables aux dépens du consommateur » précise le reportage. D’où son nom, « Nous sommes tous des oies » : comprendre « les clients sont pris pour des imbéciles » dénonce la chaîne.

http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/8181-plumage-doies-vivantes-moncler-au-coeur-dun-scandale/#

Quand je l'ai lu je n'y ai pas cru... Terrible ce que ça dit de notre système .