mardi 18 novembre 2014

la misère d'Areva

Nucléaire: Areva suspend ses perspectives financières

Le groupe nucléaire public va annoncer après la clôture de la Bourse la suspension de ses perspectives financières.

 La situation s’aggrave chez Areva. Selon nos informations, le groupe nucléaire public va communiquer ce soir après la clôture de la Bourse pour faire part de nouvelles informations sur sa situation financière. Techniquement, le groupe va suspendre ses perspectives financières et annoncer qu’il entame un travail de révision de ces objectifs.

Le groupe nucléaire est sous forte pression financière. Début octobre, le conseil de surveillance a déjà annoncé une baisse des investissements de 200 millions d’euros sur la période 2015-2016, des cessions d’actifs pour un montant minimum de 450 millions d’euros d’ici à fin 2016 et la préparation, « dans les meilleurs délais », d’une émission d’obligations hybrides, pour parer à la menace d’une dégradation de sa notation par l’agence Standard & Poor’s. Mais début novembre, le groupe n’a pas pu placer cette émission hybride, invoquant de mauvaises conditions de marché. Cette émission s’élevait, selon nos informations, à quelques centaines de millions d’euros. L’agence de notation financière a indiqué dans la foulée qu’elle conservait sa notation mais a rappelé que l’absence de renforcement des fonds propres à brève échéance ou de soutien de l’Etat pourraient la conduire à baisser la notation d’Areva, détenue à 87 % par la sphère publique d’un cran. Le groupe dispose aujourd’hui d’une note BBB-, mais S&P l’assorti d’une perspective négative le mois dernier.
Lire la suite sur Les Echos