lundi 27 octobre 2014

modélisation de la surpopulation désœuvrée

je lis : "Sauf à l'interdire et remigrer les non souchiens, la première religion pratiquée sera l'."

(OlivierRimmel)

 

et je me dis que cela n'aura aucune importance sauf à "lisser les foules". on veut un monde musulman et soumis ? oui.

tout cela a été conceptualisé depuis bien longtemps car il ne faudrait pas non plus prendre les zélites zélées pour des abrutis : on ne trouve pas de l'or en se levant ! il faut "y travailler!".


je pense à : 

 Zbigniew Brzeziński le 14 mars 1977.

  le concept proposé par Brzezinski. Brzezinski a proposé le tittytainment, un mélange d'aliment physique et psychologique qui endormirait les masses et contrôlerait leurs frustrations et leurs protestations prévisibles. Le même Brzezinski explique l'origine du terme tittytainment, comme une combinaison des mots anglais « tit » (« sein » en anglais) ou « titillate » (« taquiner pour exciter gentiment » en anglais) et « entertainment » qui, dans aucun cas, ne doit être compris avec des connotations sexuelles, mais au contraire, comme allusif à l'effet endormant et léthargique que l'allaitement maternel produit chez le bébé quand il boit.
Voici un extrait du livre Le piège de la mondialisation :
« L’avenir, les pragmatiques du Fairmont le résument en une fraction et un concept : « Deux dixièmes » et « tittytainment ».
Dans le siècle à venir, deux dixièmes de la population active suffiraient à maintenir l’activité de l’économie mondiale. « On n’aura pas besoin de plus de main d’œuvre », estime le magnat Washington Sycip. Un cinquième des demandeurs d’emploi suffira à produire toutes les marchandises et à fournir les prestations de services de haute valeur que peut s’offrir la société mondiale. Ces deux dixièmes de la population participeront ainsi activement à la vie, aux revenus et à la consommation – dans quelque pays que ce soit. Il est possible que ce chiffre s’élève encore d’un ou deux pour cent, admettent les débatteurs, par exemple en y ajoutant les héritiers fortunés.
Mais pour le reste ? Peut-on envisager que 80 % des personnes souhaitant travailler se retrouvent sans emploi ? « Il est sûr, dit l’auteur américain Jeremy Rifkin, qui a écrit le livre La Fin du travail, que les 80 % restants vont avoir des problèmes considérables. » Le manager de Sun, John Gage, reprend la parole et cite le directeur de son entreprise, Scott McNealy : à l’avenir, dit-il, la question sera « to have lunch or be lunch » : avoir à manger ou être dévoré.
Cet aréopage de haut niveau qui était censé travailler sur « l’avenir du travail » se consacre ensuite exclusivement à ceux qui n’en auront plus. Les participants en sont convaincus : parmi ces innombrables nouveaux chômeurs répartis dans le monde entier, on trouvera des dizaines de millions de personnes qui, jusqu’ici, avaient plus d’accointances avec la vie quotidienne confortable des environs de la baie de San Francisco qu’avec la lutte quotidienne pour le survie à laquelle doivent se livrer les titulaires d’emplois précaires. C’est un nouvel ordre social que l’on dessine au Fairmont, un univers de pays riches sans classe moyenne digne de ce nom – et personne n’y apporte de démenti. »
— Zbigniew Brzezinski , Le piège de la mondialisation
L’expression « tittytainment », proposée par Zbigniew Brzezinski, fait en revanche carrière. Tittytainment, selon Brzezinski, est une combinaison des mots entertainment et tits, le terme d’argot américain pour désigner les seins. Brzezinski pense moins au sexe, en l’occurrence, qu’au lait qui coule de la poitrine d’une mère qui allaite. Un cocktail de divertissement abrutissant et d’alimentation suffisante permettrait selon lui de maintenir de bonne humeur la population frustrée de la planète. »

lui, sa vie son œuvre

sa solution 

camarades religieux : qu'est-ce qui est plus important que la religion ? manger, je pense. oublier, vivre et beaucoup d'autres choses que nous offriront internet et la télévision sur toujours davantage d'écrans ! 

toujours plus d'écrans ? écrans de fumée, nos vies sur écran, écran protecteur, écran toujours plus large... 

le vocabulaire n'est pas fait de hasards il est fait de nécessités.

Alain Soral dans sa profonde sagesse ou son égarement total ( n°2) appelle à s'unir avec les musulmans contre les juifs, les ennemis des peuples qu'il a lui même désigné !

je vois arriver le FN et Soral ratissant l'électorat musulman ! sur la base de la haine commune !

bon, qu'ajouter ? restons calmes !  les musulmans deviennent la première religion mondiale et le premier électorat de nos démocraties ! 

pendant que tous ces jolis penseurs glausent la misère augmente et nous offrirons des écrans à nos enfant à Noël qui deviendra une fête païenne, musulmane et laïque !

 Zbigniew Brzezinski avait bien raison ! tout va bien !

------------------------------------ Mise à Jour suite à un commentaire :

Donc :   

Pour sortir des clichés, que penser du Hongrois d'extrême-droite, Gàbor Vona, qui vénère l' ?
 C'est Gàbor Vona qui a dit : « L’ est le dernier espoir de l’humanité dans les ténèbres du globalisme et du libéralisme » (2010)

source 

 "Amusant" non ?