jeudi 30 octobre 2014

en passant devant la TV

hier soir j'ai eu des hallucinations en regardant ceci :

Valéry Giscard d’Estaing et Daniel Cohn-Bendit: Le face à face de Ruth Elkrief (2/2) – 29/10

 intéressant ! C.Bendit pris dans l'intelligence de Giscard, hypnotisé, muet, aux ordres !

le très vieux Président survolant les sujets car les maîtrisant totalement, C. Bendit visiblement porte parole d'un puissant lobby écoutait beaucoup et ne s'est pas avisé de contredire !

;)

quoi qu'il en soit, les deux ont trouvé d'un commun accord qu'il nous fallait plus d'Europe ! néanmoins conscients que cette histoire ne marche pas "comme sur des roulettes", ils proposent :

1) de re-mettre des frontières à l'espace Schengen ! (si ! si !)

2) créer une armée européenne

3) limiter l’immigration et dans le même temps développer l'aide aux pays de départ.

(Giscard n'était pas du tout convaincu du fait que l'on puisse limiter l'immigration qui s'est envolée depuis les années 1990).

4) faire une pause dans l’absorption de pays nouveaux par l'Europe.

5) actent que l'Angleterre et la Turquie ne veulent pas entrer dans l'Europe.

plus intéressant encore : 

à la question de la souveraineté nationale Giscard éclate littérallement de rire ! d'un grand rire clair !
même réaction quand on lui parle de la souveraineté budgétaire ! il explique que les nations européennes pour établir leur budget le font dans des circonstances et par des moyens totalement opaques !

encore mieux ? oui, c'est possible :

en parlant de la "crise de 2008", Giscard nous dit très fermement qu'elle :

- a "été très mal gérée"
- "que les banques ont une grande responsabilité qui n'a pas été sanctionnée comme il se devait"
- et qu'"il ne comprend pas pourquoi" !

en parlant de la crise économique présente, Giscard nous dit....

-"je ne sais pas d'où elle vient. c'est incompréhensible". "elle est partie pour durer".

voyez vous, je trouve tous ces propos très instructifs !