samedi 11 octobre 2014

De plus en plus précoces ! ( pas en lecture !)

Sur la revue des parents: "  la masturbation à deux ans, c'est bien normal!"

Dans la " littérature classique freudienne", une toute autre histoire .
Je suis allée réviser mes classiques et effectivement, 2-3 ans c'est le "stade anal" qui n'a pas grand chose à voir avec ces pratiques :


Au cours de la 2° et 3° années, les facultés de marcher, parler, penser, contrôler ses sphincters, etc... se développent et ouvrent à l’enfant, de façon progressive, une indépendance relative, mais déjà réelle. Le plaisir anal existe dès le début de la vie, mais il ne constitue pas l’exutoire libidinal principal et il n’est pas encore conflictualisé. La source pulsionnelle corporelle ou zone érogène partielle est ici la muqueuse ano-rectale.
Ce sont des années consacrée à la maîtrise ou à l’emprise.
A ce stade il s’agit, soit de conserver les objets à l’intérieur de soi, soit de les expulser après destruction. L’objet pulsionnel est complexe car il ne se réduit pas au boudin fécal, la mère et plus généralement l’entourage étant également à cette époque un objet partiel fonctionnel à maîtriser et à manipuler. (Rétention, expulsion, remplissage, vidage, dedans, dehors).

Est-ce dans la nourriture que les 2-3 ans trouvent les substances nécessaires à cette maturité génitale ?
Y-a-t-il du popper's dans le yaourt ? 
Comment en une génération les petits enfants sont-ils passés du souci de " faire dans le pot"  à celui de trouver un bon sex toy ?

Jetons les vieux manuels. (Qui a dit " manuel" ?). 

;))

http://www.aihus.fr/prod/system/main/main.asp?page=/prod/data/publications/fondements/enfant.asp