jeudi 11 septembre 2014

de la religion à la nationalité ou le parcours du $ asileux

 Un trafic de visas est découvert au consulat de France d'Erbil en Irak

Erbil, de notre envoyée spéciale.   Depuis que Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve ont déclaré, fin juillet, la France prête à accueillir les chrétiens irakiens victimes des persécutions de l'Etat islamique, le consulat de France à Erbil, capitale du Kurdistan irakien, croule sous les demandes. Six agents consulaires ont été dépêchés en renfort pour y répondre et les demandes sont acceptées au compte-goutte. Pourtant, il fut un temps où le consulat d'Erbil était moins regardant sur sa politique des visas : pour obtenir le précieux laisser-passer vers la France, il suffisait souvent d'ouvrir son portefeuille.  
C'est en effet la conclusion de l'inspection générale des affaires étrangères (IGAE), dont deux ...

voilà, voilà....
source