samedi 23 août 2014

quand Israël finançait le Hamas

Dans son livre, « Le grand aveuglement, Israël et l’irréstistible ascension de l’islam radical » (éd. Albin Michel, 2009), le journaliste Charles Enderlin ouvre sur la scène suivante, quelque peu irréelle quand on pense aux événements actuels :
« La scène n’est pas tirée d’un film de politique-fiction. Le général gouverneur militaire [israélien, ndlr] aura bien participé à l’inauguration de l’immeuble des Frères musulmans à Gaza, aux côtés du cheikh Ahmed Yassine. Ces images ont été tournées en septembre 1973. A l’époque, Yassine n’était pas le chef du Hamas mais le protégé des Israéliens.
Un seul officier, en charge des affaires religieuses, avait refusé d’aller assister à cette petite cérémonie : lui seul avait pris la peine d’aller vérifier ce que prêchait la confrérie. Une stratégie en deux temps...
D’abord le prosélytisme, prendre le contrôle des mosquées de Gaza, puis, lorsque la situation s’y prêterait, lancer le djihad, la guerre sainte contre Israël. »
Mais la priorité, à l’époque, était de lutter contre l’OLP, ses réseaux, ses attentats, pas contre un religieux tétraplégique. Et Enderlin de citer un officier responsable des renseignements militaires :
« Yassine expliquait qu’il combattait la gauche palestinienne... notre ennemi. Certains disaient qu’il était l’antidote à l’OLP. Notre erreur a été de le laisser faire. »
C’est ce qu’expliquait Charles Enderlin à Rue89, en 2009. tout lire ici

C’est en Afghanistan et au Pakistan que cette politique a été poussée à son paroxysme, avec l’appui de la CIA américaine aux courants islamistes les plus radicaux pour s’opposer à l’armée soviétique engagée au côté du régime de Kaboul. Pour voir apparaître, dans les années suivantes, des ennemis déterminés de l’Amérique, et en particulier Al Qaeda et Oussama Ben Laden.
Mais dans le cas d’Israël, il y a un véritable aveuglement qui durera des années. Les Accords d’Oslo, en 1993, qui marquent la reconnaissance mutuelle entre Israël et l’OLP, feront apparaître le risque qu’a couru l’Etat hébreu en laissant prospérer le Hamas dans la sphère sociale et caritative pour affaiblir son adversaire principal : le Hamas rejettera cette « paix des braves » et se lancera dans une vague d’attentats suicides en Israël qui en auront raison.

finançait, finance, financera...
j’entends, je lis partout, chaque jour, plusieurs fois par jour combien ISIS est riche  .... wesh, Wesh....
on m'explique que toute cette fortune vient des rapines et de la vente au marché noir du pétrole irakien... 
je connais le marché noir d'essence entre la Lybie et la Tunisie et les autres pays limitrophes.
en Méditerranée, AU VU ET AU SUS de TOUS il y a des bateaux sur lesquels se fabriquent de fausses cigarettes en vente au marché noir et toutes sortes d'autres contrefaçons.

l'ayant constaté moi-même, je pose ces questions :
qui ? pour qui ? combien ? 
pourquoi tous ceux que j'ai vu trafiquer l'essence sont-ils miséreux ?
pourquoi laisse-t-on ces bateaux/usines produirent sans JAMAIS intervenir ?
d'où vient la monnaie et où repart-elle ?
combien d'échelons dans ce système mafieux ?
qui peut me mener au "Chef" ?
quelle est la responsabilité des bédouins dans tous ces trafics ?
nos politiques sont-ils fous ou simplement, heu... comment dirais-je ?.... bien rémunérés ?
ce qui me ramène à ma première question : QUI paye ? et ceux qui payent empochent combien de fois leur mise ?

source : comment se finance et s'enrichit ISIS jour après jour