mercredi 25 juin 2014

le champ magnétique terrestre s'affaiblit.







Les mesures les plus récentes confirment également que le pôle Nord magnétique, actuellement situé dans la région arctique du Canada, se déplace vers la Sibérie à une vitesse moyenne de 90 mètres par jour !


Ce champ magnétique n'est pas stable et s'inverse (le pôle Nord magnétique devient le pôle Sud) suivant des intervalles irréguliers pouvant varier de 100 000 ans à plusieurs millions d'années. Le dernier changement remarquable des pôles magnétiques – dit inversion Brunhes-Matuyama – s'est produit il y a déjà plus de 780 000 ans. Le processus se déroule en trois phases : un précurseur, le basculement lui-même, et un rebond. Selon les analyses géologiques des inversions précédentes, la phase de transition dure au plus un millier d'années. Or, pendant cette période, "l'intensité du champ chute à moins de 10 % de sa valeur normale" indique Vincent Courtillot dans un article du journal Le Figaro.


L'IPGP énumère les conséquences d'une perte d'intensité du champ magnétique terrestre : avaries des satellites perturbations des systèmes de télécommunication: satellites, câbles sous marins… dégradation ou interruption des services de positionnements par satellites, e.g. GPS ou Galileo; augmentation des radiations reçues par les passagers des avions et les astronautes; courants induits dans les oléoducs, accélérant leur usure; courants parasites dans les réseaux électriques, qui peuvent provoquer des pannes de courant sur des vastes régions. Selon l'Institut national des sciences de l'univers, l'intensité du champ magnétique terrestre actuel diminue en moyenne de 5% par siècle. Or, cette diminution s'est accélérée brusquement depuis 1840 au point qu'à ce rythme le dipôle magnétique devrait s'annuler dans environ 1500 ans ! source et plus 


Evolution du champ magnétique terrestre de janvier à juin 2014. En rouge les zones où il se renforce, en bleu où il s'affaiblit ESA/DTU Space

Source : http://www.notre-planete.info/actualites/4054-inversion-champ-magnetique-Terre