samedi 26 avril 2014

un choix cornelien contre la Barbarie

Naître moins nombreux ou mourir plus jeunes, tel est le choix qui seul permettra à l'espèce de prolonger son existence dans les limites de ce qu'autorisera, en tout état de cause et inexorablement, une planète maltraitée.

à lire ici. source, en lien permanent : "Abominable pyramide sociale" 

avez-vous envie de laisser votre place ? sauf, bien entendu, ceux qui ont la foi du charbonnier et la certitude d'un "après" paradisiaque !

;0)

 je suis comme ce peintre, je pense que retrouver le paradis terrestre serait plus sage et pour le moins plus raisonnable...


 Jan Bruegel le Jeune ( 1601 – 1678)– Le paradis Terrestre – Huile sur panneau – 60 x 42,4 cm. – Gemäldegalerie Berlin.

 source image. riche en tableaux...."les" "Bruegel"

attention, nous n'avons pas pris le bon chemin, me semble-t-il :

 
Ces deux dernières décennies, un nombre croissant de gens, d’entreprises et de lieux physiques ont été comme « expulsés » de l’ordre économique et social.

Des chômeurs sont rayés des listes de demandeurs d’emploi.

Certains travailleurs pauvres ne bénéficient plus d’aucune protection sociale.

Neuf millions de ménages américains ont perdu leur foyer après la crise des subprimes.

Dans les grandes métropoles du monde entier, les classes moyennes sont peu à peu chassées des centres-villes, désormais hors de prix. 

La population carcérale américaine a augmenté de 600 % ces quarante dernières années.

La fracturation hydraulique des sols pour extraire le gaz de schiste transforme des écosystèmes en désert – l’eau et le sol sont contaminés, comme si on expulsait de la biosphère des morceaux de vie.

source 

la logique de destruction du Kapitalisme.

la phase ultime du Kapitalisme c'est la Barbarie. ça se voit !