vendredi 25 avril 2014

pourquoi je ne suis pas canonisée, moi ?

La canonisation est un rite suivi par l'Église catholique romaine et les Églises orthodoxes, permettant d'ajouter une personne au nombre des saints.

En 1634, Urbain VIII fixe de façon claire et détaillée les critères et la procédure de canonisation dans sa constitution Cælestis Jerusalem : après enquête du tribunal diocésain, la Sacrée Congrégation des Rites examine les écrits, paroles et actes du postulant, s’informe de sa réputation de sainteté, de ses vertus, de ses miracles.

Aujourd'hui, pour être reconnue comme sainte une personne doit remplir plusieurs conditions. La procédure commune repose sur trois critères: elle doit être décédée, avoir mené une vie chrétienne exemplaire et avoir accompli au moins deux miracles. La canonisation équipollente permet au pape d'étendre à l’Église universelle le culte d'un bienheureux et de de l'inscrire au calendrier des saints en l'absence d'un procès en canonisation dans des conditions précises.  
tout sur la canonisation

Chers lecteurs, vous m'en voyez ravie, je ne remplie pas la première des conditions !!!

youpi !! je ne suis pas déjà canonisable !

 mais, "après" ? aurai-je remplie une vie de chrétienne exemplaire ?  heu....non.

deuxième mauvais point !

aurai-je accompli des miracles ?  il y a fort à parier que non....

J.P.II, un miracle : 

La "miraculée" costaricienne dont la guérison inexplicable permettra dimanche à Jean Paul II de devenir saint estime devoir diffuser son "témoignage de foi et d'espoir", a-t-elle confié à l'AFP à son arrivée à Rome, quatre jours avant la cérémonie de canonisation. source

quant à jean XXIII, pas de miracle à ma connaissance mais son "œuvre d'ouverture" :

 C’est ce «pape de transition», comme on l’appelait avec mépris, qui allait révolutionner l’histoire de la papauté. Jean XXIII fut l’homme de l’aggiornamento (mise à jour) de l’Eglise, le premier pape à sortir des murs du Vatican, à aller serrer les mains des prisonniers dans les maisons d’arrêt et des malades dans les hôpitaux, à ouvrir les bras aux «hérétiques» protestants, aux orthodoxes, aux anglicans, à lancer des initiatives de dialogue avec le bloc soviétique, à rompre avec l'«enseignement du mépris» des juifs. source et beaucoup plus


source qui vous fera comprendre que ce week-end sera romain

combien d'entre nous seraient-ils susceptibles de "devenir Saints" ?

 étrange habitude: l’Eglise canonise ses papes! A la manière, disent les mauvaises langues, des dirigeants chinois et soviétiques embaumant, à leur mort, Staline, Lénine ou Mao. Ce dimanche 27 avril au Vatican, devant trois millions de personnes et des dizaines de souverains, chefs d’Etat et de gouvernement —Manuel Valls représentant la France—, le pape François élèvera «à la gloire des autels», selon l’expression consacrée, deux nouveaux saints, les papes Jean XXIII (1958-1963) et Jean-Paul II (1978-2005).

ma réponse catégorique : ceux dont l'ambition serait de devenir Pape !
dimanche soir nous aurons deux nouveaux saints !
 
Les saints sont des hommes ou des femmes – et dans certaines traditions des anges – distingués par différentes religions pour leur élévation spirituelle et proposés aux croyants comme modèles de vie en raison d'un trait de personnalité ou d'un comportement réputé exemplaire. Certains de ces saints peuvent être qualifiés de « martyrs » (« témoins »), lorsqu'ils ont payé de leur vie leur attachement à leur foi.
L'influence d'un saint dépasse souvent l'espace de sa religion propre, quand son rayonnement moral apparaît comme universel. C'est le cas, par exemple, de :

La vénération d'un saint est un témoignage de respect. source

ITV, LCI, BFMTV................................en boucle !

un petit détail.