mercredi 30 avril 2014

commencer à cotiser vers 40 ans pour avoir un robot à son service

Robotisation :

1) travail : Selon les chercheurs, cette fois, les postes sacrifiés seraient plus difficilement remplacés.
L'élément neuf c'est que ces travailleurs touchés ne seraient plus seulement ceux de l'industrie mais aussi ceux des services. Le secteur tertiaire absorbe aujourd’hui chez nous huit emplois sur dix.

pertes d'emplois, au profit des robots. 

2) pour les retraités dépendants 
(mais au train où vont les choses il n'en restera pas beaucoup !!! ) :
  
mettre en place Une assurance-robot (!!!!)

Intégrer ce type de solution, pour quelques euros de plus, à ses contrats de prévoyance, "c'est tout à fait envisageable", opine Thierry Chérier, directeur commercial chargé des marchés de proximité chez AG2R La Mondiale. Cette "forme d'assistance comme une autre" pourrait certes effrayer les actuaires qui, faute de statistiques, auraient du mal à anticiper l'impact financier, mais pour l'assureur, il s'agirait d'un risque à prendre et qui pourrait payer.
Reste à savoir comment mettre cette solution,  entre les mains des ménages les plus pauvres. A titre indicatif, la maladie d'Alzheimer représenterait un reste à charge de 1.000 euros par mois en moyenne pour les patients à domicile et de 2.500 pour ceux qui sont accueillis dans des structures spécialisées.
"Dans les prochains mois",  il (le robot) devrait être vendu au grand public entre "1.500 et 2.000 euros". Ce dernier compte que d'ici cinq ans, son prix sera descendu à 500 euros. 

source où tout le monde calcule l'avantage des robots sur les "aides ménagères" et les "maisons de retraite"

3) on avance dans cette direction et chaque heure un peu plus ! :

Cybedroïd est une jeune Start-up de robotique créée en 2011 sur Limoges (France) par trois passionnés de robotique.
L’objectif de Cybedroid est de proposer, d’ici 3 à 5 ans, des robots humanoïdes life size qui pourront s’intégrer dans un environnement familial de façon autonome. Ils répondront à des ordres simples, dictés par la parole ou par des gestes sans demander de connaissances techniques à son utilisateur.  Nos robots auront pour vocation d’aider les personnes seules où à mobilité réduite à lutter contre l’isolement en faisant office de cyber-compagnon, et à simplifier leur quotidien grâce à des fonctionnalités domotiques et multimédia.

le site internet de Cybedroïd

leur robot humanoïde "Aria".

4) autre robot autonome, quasiment "prêt à l'emploi" :

 Le robot collaboratif Baxter voit ses performances améliorées. Une récente mise à jour du robot collaboratif le plus avancé de sa génération vient d’être annoncée par son constructeur Rethink Robotics. Il peut maintenant plier une chemise, préparer le café et même résoudre un Rubik’s Cube, et sans oublier sa fonction principale : mieux collaborarer avec les humains.

source et plus d'infos 

Baxter.

ce qu'il manque, c'est "l'habillage". à mon avis ça dépendra du prix :

l


 les pauvres auront la ferraille, les riches un "habillage humain", les plus pauvres resteront seuls.
je sais, c'est pas bien, mais c'est pas bien non plus d'être pauvre !

comment être riche et sans travail ? débrouille toi ! fais comme eux, vends ce que tu as volé gratuitement ! invente des dettes à ton voisin, bref, lis les journaux, les idées foisonnent !

LOL

source image