mercredi 23 avril 2014

baisse importante des budgets militaires occidentaux

C'est une fausse bonne nouvelle : les dépenses militaires mondiales sont en baisse pour la deuxième année consécutive. Mais cette réduction en chiffres absolus (-1,9 % de 2012 à 2013, après -0,4 % l'année précédente) n'annonce pas forcément une nouvelle ère de paix. Elle traduit simplement une baisse importante des budgets militaires occidentaux - américains au premier chef - alors que partout ailleurs, ceux-ci augmentent, parfois de manière considérable. C'est un nouvel équilibre stratégique qui se dessine sous nos yeux et rien ne dit qu'il sera pacifique.
Selon les chiffres du Sipri, en 2013, le monde a dépensé 1 747 milliards de dollars (1 265 milliards d'euros) pour la défense. Plus du tiers (37 %) l'a été par les Etats-Unis, qui restent de loin, la première puissance militaire. Ils sont suivis par la Chine (11 %), la Russie (5 %), l'Arabie saoudite et la France. Les quinze premiers Etats, sur les 193 que comptent les Nations Unies, représentent à eux seuls 80 % des dépenses militaires mondiales .

 Comme les Etats-Unis, l'Europe réduit ses dépenses (- 0,7 %) mais cette moyenne recouvre des situations très contrastées. Huit pays ont ainsi pratiqué des coupes sévères au cours des cinq dernières années, avec une baisse de plus de 10 % : Autriche, Belgique, Grèce, Irlande, Italie, Pays-Bas, Espagne et Royaume-Uni. En revanche, l'Allemagne, forte de sa prospérité économique, a repris son effort de défense, avec une hausse de 2 %.

 Nicolas Sarkozy et François Hollande ont, globalement, préservé la défense. Cet effort sera-t-il maintenu, alors que l'Etat cherche 50 milliards d'économies dans les dépenses 
publiques ? 

source et plus