vendredi 6 décembre 2013

les blogueurs en ligne de mire

Le projet de loi de protection des sources des journalistes, examiné en commission des affaires culturelles de l'Assemblée Nationale, n'accorde aucune protection aux blogueurs, qu'ils soient journalistes amateurs ou journalistes professionnels écrivant pour leur propre compte. 


source


c'est la fin des blogues.

 

ça, plus ça, plus ça... rapidement, les blogues qui deviennent des sources d'informations pour les internautes vont disparaître.

souvent, le blogueur est seul et responsable de ses écrits qui deviennent des "publications". LOL et LOL !

 

à partir de quand, de combien de lecteurs ?

 

"on va prendre cher", se retrouver assignés au tribunal pour ci ou ça et quasiment aucun blogueur s'il n'est pas soutenu par un parti politique ou une association quelconque, ne pourra survivre.

 

c'est une tendance qui se confirme.

 

les français n'achètent plus la presse papier, ils regardent les infos sur le net et beaucoup vont sur des blogues souvent par affinité d'intérêts ou politiques.

 

ceux qui écrivent des blogues sont dans une position inconfortable.

étant isolés, par définition, ils fermeront la boutique, faute de pouvoir se défendre.

4 commentaires:

  1. Dredger:
    C'est une "tendance" qu'ils aimeraient bien qui se confirme, mais ca ne sera pas le cas. Pas le cas car j'ose espérer voir tôt ou tard des portails inter-pays de blogs, des forums "européens" sur ces portails,de la cooperation de plein d'internautes dans tout les pays pour des traductions d'articles dans toutes les langues qui seront refilés d'un blog à l'autre. En bref, une contestation qui s'uniformise, s'étend et se consolide. Un blog attaqué sera directement sous le feu des projecteurs de plusieurs dizaines de millions de personnes et ainsi d'une manière ou d'une autre protégé par la conscience collective (liée à l'information alors connue comme quoi un blog est attaqué, pour être complet)
    Sois un peu plus positive !
    On peu aussi imaginer plus loin (du moins avant que tout tombe par terre), comme des consortiums de bloggeurs, au niveau européen des genres d'élections européennes relayées par ces blogs, sites web et communautés réunis, la montée d'un contre-pouvoir européen. Et pourquoi pas la création d'une société européenne sous projet kickstarter qui fourni un accès au web (un provider quoi) sans la moindre censure (je n'attends qu'à voir ce projet être lancé, une fois relayé sur toute l'europe, beaucoup de monde y mettrait des deniers pour sa création) - et ainsi de suite. A plein, on peut réunir assez de fonds pour un peu prêt tout faire ... il faut juste, à mon sens, veiller à la "corruption", car dès que quelque chose de citoyen se forme, il est directement dans le giron pour être infiltré et descendu, il faudra réfléchir à comment éviter ou réduire cela.

    Bon, comme tu le vois, il y a moyen de voir les choses plus positivement, et c'est tout à fait réaliste. Commence toi même Wendy, trouve quelques blogs dans qques pays européens, propose un "échange d'articles", trouve qques internautes qui maitrise les 2 langues pour les traductions et gogogo - aide à créer le réseau neuronale européen de notre conscience collective (cqfd)
    ++

    RépondreSupprimer
  2. J aimerai bien, mais il n y a pas de conscience collective, il y a un avenir collectif, quand l information arrive à chacun.
    Or le monde des média est saturé de NON INFORMATION.
    C est d ailleurs ce qui fait actuellement le souci de nsa google, c est la même chose, l un étant le dump, copie de l autre.

    Collecter de l information ou en distribuer c est avoir vérifié la Réalité de l information.

    Le Blog permet de présenter des faits, une information et de proposer, une ou plusieurs solutions ou interprétations.
    Un journal ce devrait être cela des faits et une partie commentaire avec des références.
    Sinon le projet inter national avec des locuteurs de plusieurs langues, c est bien mais cela touche peu de gens. En outre nous restons tributaires du backbone, le matos net l exploitation ne dépendent pas de nous.
    Cela c est grave.

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  3. je vous lis je réfléchis....

    tout cela, cette semi-liberté, me parait compromise assez rapidement.

    des solutions ? peut être, surement.

    cherchons...

    RépondreSupprimer
  4. Wendy, wait and see......... toute cage a une porte, et il y a toujours un moment ou elle s'entrouvre.

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.