samedi 21 décembre 2013

le "Pic Alimentaire" c'est Maintenant !

La production alimentaire devra augmenter d'environ 60% d'ici 2050 pour répondre à la demande .

et c'est exactement l'inverse qui se produit !!!!! 


L'étude menée par des scientifiques de l' Université de Nebraska- Lincoln soutient qu'il y a eu des baisses brusques ou "des plateaux" dans les taux de production des principales cultures qui portent atteinte à des projections optimistes de l'augmentation constante du rendement des cultures .  
" 31 % du riz mondial total, le blé et la production de maïs " ont connu  des " plateaux de rendement ou des diminutions brusques du gain de rendement , y compris le riz en Asie orientale et le blé en Europe nord-ouest . ".

L'agriculture industrielle pourrait avoir atteint ses limites fondamentales dans sa capacité à produire des récoltes suffisantes pour nourrir une population mondiale en expansion selon une nouvelle étude publiée dans Nature Communications .

 Les baisses et les plateaux de la production sont devenus très répandus , malgré l'augmentation des investissements dans l'agriculture , ce qui pourrait signifier que les rendements potentiels maximales prévues par le modèle industriel de l'agro-industrie ont déjà eu lieu . Les rendements des cultures dans « les grandes régions productrices de céréales n'ont pas augmenté pendant de longues périodes de temps suite à une période antérieure de croissance linéaire constante . "
Bien que l'investissement agricole en Chine ait triplé de 1981 à 2000 , les taux d'augmentation des rendements de blé sont restés constants. 


ils ont diminué de 64 % pour le maïs et pour le riz  ils sont négligeables .  
le taux de rendement du maïs est resté en grande partie identique , malgré un investissement en augmentation de 58%  sur la même période . 

 Les facteurs contribuant à la baisse des taux de rendement ou des plateaux de production alimentaire comprennent :

la qualité des terrains et la dégradation des sols , 
le changement climatique et les conditions météorologiques cycliques , 
l'utilisation d'engrais et de pesticides , 
des investissements insuffisants ou inadaptés .

là, c'est le GROS KK !!!!!!!

la guerre pour un bol de riz.

curieusement, j'en entends moins parler que du fils de gad et de truc, la fille de machine... 

source the guardian

 


4 commentaires:

  1. Un des gros leviers de l effet plateau est J P MORGAN bank.

    Ensuite, l esprit étriqué des producteurs, ce sont aussi des banques, drôle non les uns spéculent pendant que les autres possèdent les terres. La politique des banques possédant les terres, elles tiennent des dizaines de millions d hectares, pas les moins riches, au contraire, c'est elles aussi de jouer aux traders au lieu de se fixer des quotas et jouer à la baisse (légère) le prix de vente. C est possible en produisant 5 % de plus en masse, et de toute façon il est pas interdit de stocker, cela s appelle stratégie, donc + 5% de récolte ou + 10% c est le même travail que 100% de mauvaise récolte, la même quantité de travail.

    Mais en produisant moins les banquiers propriétaires des sols savent pouvoir augmenter les PRIX , c est LE CARTEL dans toute sa splendeur.

    Passons.
    Rateau.

    L agriculture c est du travail, du travail, du travail, mais du travail de spécialiste, c'est aussi une question de climat et des variétés, enfin une question de surface, mais pas tellement une question de surface.
    La surface n est pas le plus important élément LIMITATIF.

    J'explique, une petite surface avec un bon climat et une terre entretenue c est deux récoltes de maïs par an (voire plus), c'est jusqu à trois récoltes de blé dur, celui qui est pas OGM et est plus sec, idéal pour les pâtes et gâteaux traditionnels, le riz en climat avec mousson jusqu à quatre récoltes, mais c est beaucoup de travail.
    A ce sujet le riz d hiver existe, il y en a en Asie, il y en a au japon et en Chine etc...

    Bien anticiper son climat et bien connaître l état de sa terre, au niveau réserve hydrique, cela coûte un peu de travail et un peu de produits, pas de la chimie e spécialité, de la chaux vive en petite quantité, mais il faut un humus, donc la réserve hydrique pas un gros souci en temps normal, la richesse du sol est encore question de TRAVAIL, de TRAVAIL et de TECHNIQUES (beaucoup et différentes.

    Il faut Bac + 8 ou Bac +10 pour être un Céréalier capable et des finances, car c est un métier qui n apporte aucun revenu pendant des mois et plusieurs trimestres suivant la culture.

    Voilà pourquoi, il est urgent, qu il y ait une politique pour rendre la terre aux Français, les autres pays, ailleurs, feront ce qu ils voudront, ensuite recréer des stocks stratégiques.

    En politique, il n y a pas de malédiction, juste de la mauvaise volonté et de l incompétence.

    Gouverner, c est prévoir.

    ORTHO
    P.S. comme Post Scriptum

    Comme je disais à quelqu un en Horticulture c est plus facile, (meilleure connaissance des variétés, enfin presque, disparition de beaucoup de variété locales très adaptées et d intérêt gastronomique et économique, et en France des terroirs avec leurs particularités, pas besoin de grosses surfaces mais beaucoup de techniques et du travail.

    RépondreSupprimer
  2. De plus en plus difficile d avoir du foie gras d OIE Français, j en ai trouvé, pas du Français. Pourtant ils se crèvent la paillasse les producteurs de foie gras d OIE en France et sont même pas distribués par les racquefour et mauchamps.

    De toute façon l an prochain tintin ....plus de foie gras d oie, enfin je pourrai peut être en avoir au marché noir, contre deux bouteilles de whisky 20 ans d âge.

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  3. en 2013 des gents font la queue pour le burger King alors tes histoire de pic alimentaire ,la masse en est loin mouhahaha .

    RépondreSupprimer
  4. "L'homme qui parle aux plantes" (et obtient des choux de 45 kg, fait venir la pluie ...)
    http://www21.zippyshare.com/v/34041576/file.html

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.