vendredi 6 décembre 2013

la Violence qui Monte

dans les hôpitaux, partout....
dans la rue, je n'en vois pas dans mon quartier mais les "gens sont tendus".

celui qui connait le RER B que j'ai encore pris cette semaine ne me contredira pas.

hier j'ai pris le bus pour un parcours 18°-11°. inénarrable ! SDF, prostituées, la panoplie de la misère.

j'ai pris le parti de m'en moquer. je mets mon (vieux) manteau de fourrure et je téléphone avec mon super bidule quand j'ai besoin (envie ? j'ai jamais envie). et ce, dans le RER B ou dans le bus !

que faire d'autre ? avec la tête que j'ai je devrais vivre dans les arrondissements "classes et blancs".
je vis dans le ghetto. et c'est très bien comme ça.

la violence ne s'insinue plus elle s'installe.

la violence c'est très cinématographique. dans la vie réelle ça fait juste très très mal.

ne pensez pas "donner des coups", avant cela, pensez à être capables de les recevoir.

la violence est sans appel pour les plus faibles.

en cela ce n'est pas une solution.

maintenant que toutes les instances politiques ne représentent plus qu'elles-mêmes, plus personne ne peut canaliser la violence.

la police ? où ? ha, pardon, dans des bus, à la sortie du Métro.

j'ai bien failli exagérer !

la violence sera l'alibi de la DICTATURE qui vient.