jeudi 7 novembre 2013

une femme mariée est une femme sauvée

La supercherie d'une grossesse est le moyen trouvé par certaines femmes pour parvenir à leurs fins : la demande en mariage. A en croire le quotidien Rzeczpolita, en Pologne, la vente de tests de grossesses usagés connait un succès sans précédent sur la toile. Dans un pays très catholique où l'avortement est interdit, des Polonaises n'hésitent pas à user de ce stratagème. Le "test ciazowy pozytwny", tel est son nom, a un coût qui varie de 5 à 20 euros.
Le sociologue Piotr Szukalski avance une explication à ce phénomène. Dans les grandes villes du nord de la Pologne, l'argument de la grossesse n'a plus trop d'effets, à la différence du sud du pays, dominé par des zones rurales. Lieux où le poids des traditions pèsent encore fortement.
Fait étonnant, la vente de ces tests trompeurs n'a rien d'illégal selon le procureur Dariusz Slepokura. "Dans un marché libre, on peut tout vendre, sauf des produits d'agissements criminels". Il ajoute aussi qu' "utiliser un test positif pour extorquer un dédommagement matériel sous prétexte de grossesse est un délit".
Les femmes ayant recours à cette pratique ne risquent pas de condamnation, à ce jour aucune accusation pour ce genre de délit n'a été prononcée. source

qui a dit : "libération de la femme", des "mœurs", " ton corps est à toi", "la femme est l'égale de l'homme"...? enfin, toutes ces stupidités ?
je n'en reviens pas ! en 2013 en Europe ? bref, rien ne change.