vendredi 29 novembre 2013

la Transition énergétique française ce sont les forages

Quel est le véritable coût de production du gaz de schiste aux États-Unis?

De 5 à 6$ par millier de pieds cube (kcf) , alors que celui-ci y est vendu 3,5$/kcf

Et en Europe?

 
Selon Bloomberg New Energy Finance, le coût de production serait de 50% à 100% plus élevé en Europe avec une estimation de 7 à 12$ / kcf, soit le prix que nous payons actuellement pour nous approvisionner.


 et donc :

la révolution du gaz de schiste touche à sa fin, tuée par un effondrement des prix lié à la surproduction. Depuis plus d’un an, ils constatent un « plateau » dans les volumes extraits de la roche mère de cet hydrocarbure qui a inondé le marché américain ces cinq dernières années et modifié en profondeur les flux énergétiques mondiaux. Les grandes compagnies pétrolières (ExxonMobil, BP, Total, Shell, ENI…), qui ont succombé trop vite à l’appât du gain, y ont englouti des sommes folles avant de réduire la voilure et de réorienter investissements et appareils de forage (rigs) vers les régions où l’on a découvert des condensats (gaz liquides) et du pétrole de schiste – bien mieux valorisés sur le marché.

source ,  autre source 


source des sources avec tableaux

 donc :
les gaz de schiste ne sont pas du pétrole, ils coutent trop cher à extraire et ne rapportent rien à leurs investisseurs.

ça y est ! tout le monde le sait ! ce qu'on disait ici il y a plus de un an....bref, passons !
il n'y a pas plus sourd, etc...

de la surdité à la folie :

L'exploitation des gaz de schiste pourrait créer de 600 000 à 1,1 million d'emplois dans l'Union européenne d'ici 2050. C’est ce qu’estime une étude commandée par l'organisation internationale des producteurs de pétrole et de gaz (OGP). Ces chiffres, qui paraissent démesurés, sont issus de deux scénarios. Le premier suppose que 15 % des ressources en place dans le sous-sol sont exploitables. Dans le second, ce taux grimpe à 20 %.
Outre la création d'emplois, l'étude de l'OGP prévoit que l’exploitation des gaz de schiste ferait diminuer le coût du gaz de 6 à 14 % et celui de l'électricité de 3 à 8%. L'indépendance énergétique du Vieux continent serait nettement améliorée. L'Europe des 28 importe aujourd'hui 89 % de son gaz. Ce taux pourrait être ramené à 78 %, voire 62% en 2050. Ces chiffres correspondent au forage de 33 500 à 67 000 puits, selon leur productivité.

source 

le lobby pétrolier, s'appuyant sur nos politiques qui désirent ré-élection ou élection vont nous  vanter les bienfaits de l'exploitation des G de S sur l'emploi.

et là ! hop ! défiguré le paysage ! empoisonnée l'eau ! obscurci le ciel, oubliés terres et villages riants !

pense-je que le prix du gaz baissera ?

je me relis en haut de page et je sais que non ! le prix va monter monter monter....

mais bon, consolation :
les prix montent, la démocratie demeure....éventuellement...