lundi 25 novembre 2013

la France, souveraineté impossible

Pour résumer l'évolution de notre modèle agricole: il s'agit de former des parcelles géantes de plusieurs centaines d'hectares en supprimant les haies, d'acheter d'énormes tracteurs et moissonneuses batteuses à crédit et d'épandre des engrais et biocides issus de la pétrochimie permettant de standardiser les cultures. Grace à cela, la production agricole française est la première d'Europe avec 70 milliards d'euros, tout en étant le 22ème pays sur les 27 membres de l'Union Européenne en termes d'emplois agricoles. Il n'y a pas de miracle: notre modèle agricole a remplacé les paysans par des esclaves énergétiques.


Les régions de France sont devenues hyper-spécialisées et ont perdu ainsi leur souveraineté alimentaire (réponse locale aux besoins de la population). Par exemple, la région Ile de France produit 1,5 fois ce qu'elle consomme en blé, alors qu’elle ne produit que 15% de ses besoins en légumes frais. Cette spécialisation se traduit par un incontournable ballet de camions qui sillonnent les routes de France, chaque jour, pour expédier les productions et importer ce qui est consommé.


En seulement 20 ans, le nombre d'exploitations a été divisé par deux , passant de 1 million à 500 000.  Leur nombre diminue, à la faveur des plus grosses qui s'agrandissent. En effet, la production brute des moyennes et grandes exploitations a presque doublé sur la même période. 
 
Aujourd’hui, plus de 60% de la surface agricole française est utilisée pour l’alimentation animale. Le cheptel se compose ainsi:
-20 millions de bovins
-15 millions de porcs
-6,5 millions d’ovins
-291 millions de petits animaux
-1 million de chèvres et équidés
 
En 30 ans, la culture de légumineuse a perdu 1,2 millions d’hectares alors que la surface consacrée au maïs fourrager a été multipliée par quatre. La production de fruits, légumes, pommes de terre, vignes et cultures industrielles (betteraves à sucre, tabac …) ne représente que 5% de la surface agricole, quand les grandes cultures et cultures fourragères en représentent 91%source et plus

 la France est loin d'être souveraine. quand on ne nourrit pas son peuple, tout est dit.