samedi 23 novembre 2013

Dépopulation naturelle Vs Survie de l'espèce

La capacité porteuse
La capacité porteuse (ou de charge), une expression bien connue en écologie, a un sens évident et passablement intuitif : « La taille maximum de la population d’une espèce que l’environnement peut soutenir indéfiniment – en raison de la nourriture, de l’habitat, de l’eau et autres nécessités disponible dans l’environnement. »
Lorsqu’une population dépasse sa capacité porteuse, elle entre dans une condition nommée dépassement. Parce que la capacité porteuse est définie comme la population maximum qu’un environnement peut maintenir indéfiniment, le dépassement doit, par définition, être temporaire. Les populations déclinent toujours à (ou sous) la capacité porteuse. Le temps qu’elles demeurent en dépassement dépend des ressources stockées qui soutiennent l’enflure de leur nombre. Les ressources peuvent être la nourriture, mais elles peuvent aussi être n’importe quelle ressource qui puisse aider à maintenir leur nombre. Pour les humains, l’une des ressources primaires est l’énergie, qu’elle soit puisée à des flux (la lumière solaire, le vent, la biomasse) ou dans des stocks (charbon, pétrole, gaz, uranium, etc.). Une espèce entre habituellement en dépassement lorsqu’elle puise dans la réserve d’une ressource particulièrement riche mais épuisable. Tels que les combustibles fossiles, en l’occurrence…

une planète sans pétrole, sans agriculture bio-chimique, sans eau et sans air respirable, c'est une dépopulation assurée.
naturelle.

ou pas pour .... la survie de l'espèce.

je vous laisse réfléchir aux choix en présence....article de base très intéressant.
exemple de "dépopulation". naturelle ou non ?
;0)