jeudi 10 octobre 2013

Sodome et Gomorrhe avalées par un Sinkhole

Dans cette région les gouffres, dolines, sinkholes naissent de l’interaction entre de l’eau douce et une couche de sel souterrain. L’eau dissout le sel, créant un vide sous la terre, ce qui provoque un soudain effondrement de la surface. 
Les scientifiques n’ont aucun moyen de déterminer quand, ni même précisément où un gouffre peut s’ouvrir.

Mais ils apparaissent autour de la mer Morte à l’allure alarmante de presque un par jour.

Les premiers se sont ouverts dans les années 1980, et en 1990 on en comptait une quarantaine. Aujourd’hui, il y en a plus de 3.000 autour de la mer Morte rien que du côté israélien. Pourquoi? Parce que la mer Morte est en train de s’assécher et que le déclin du niveau d’eau salée signifie qu’il y a davantage d’eau douce pour faire fondre le sel.

«Les dolines sont le fait de l’irresponsabilité humaine» , «Depuis plus de 30 ans, je les étudie et j’essaie d’avertir tout le monde—particulièrement les responsables gouvernementaux—que si nous ne faisons rien pour la mer Morte, les gouffres vont nous engloutir tous.» (Raz).

La mer Morte porte de nombreux noms: en hébreu, c’est Yam Hamelah, la mer salée; en arabe, al-Bahr al-Mayyit, la mer morte et aussi Bahr Lot, la mer de Loth. Couvrant une centaine de kilomètres en Israël, Cisjordanie et Jordanie, à 422 mètres sous le niveau de la mer c’est le point le plus bas de la surface du globe. L’appellation «mer» est impropre: techniquement, c’est un lac au bout du fleuve Jourdain. Si ses eaux sont salées, ce n’est pas parce qu’il s’agit d’eau de mer mais parce qu’elle n’a pas de déversoir et que d’incalculables quantités de minéraux, notamment du sel, s’y sont déposées. La mer Morte, en fait, est plus de dix fois plus salée que l’océan Atlantique Nord, ce qui la rend impropre à toute vie autre que microbienne.

 La mer a survécu pendant des millénaires grâce à un équilibre constant entre l’eau déversée par le Jourdain et celle qui s’évapore à cause de la chaleur de plomb qui, les jours d’été, dépasse souvent les 50°. Cet équilibre entre entrée et sortie de l’eau a été maintenu tant que la région est restée peu peuplée, comme ce fut longtemps le cas.

 Site des Sodome et Gomorrhe bibliques, le bassin et les collines environnantes attirèrent ermites et fanatiques, croyants et contemplatifs, mais jamais en très grands nombres. Le temple juché sur la colline surplombant la mer remonte à l’ère chalcolithique (entre 4500 et 3500 av. J.-C.). Au début de l’ère chrétienne, la mystérieuse secte des Esséniens s’installa dans cette région isolée, laissant derrière elle les manuscrits de la mer Morte enfouis dans des jarres entreposées dans des grottes.

 ces 50 dernières années, les parages de la mer Morte ont attiré un nombre croissant de gens et d’industries. (note de Wendy : industries pour les "sels de la Mer Morte" vendus dans toutes les bonnes enseignes de cosmétiques) Plus problématique encore, la population totale de Jordanie, d’Israël et des territoires palestiniens a presque quadruplé, passant de quelque 5,3 millions à plus de 20 millions d’habitants. Ces pays—plus la Syrie et le Liban—exploitent le Jourdain et ses affluents, ce dont la mer Morte a payé le prix.
 «L’intervention humaine a presque tué la mer Morte», explique Alon Tal, professeur du département d’écologie du désert à l’université Ben-Gourion du Néguev, auteur de Pollution in a Promised Land: An Environmental History of Israel et expert en environnement et écologie israélienne.

 Si elle disparaît, la mer Morte emportera avec elle son biotope unique. Si l’eau n’abrite quasiment aucune vie, l’écosystème environnant recèle des sources entretenant un éventail étonnamment varié de flore et de faune. La réserve naturelle d’Einot Tsukim est l’une de ces oasis—plus connue sous son nom arabe, Ein Feshkha, ou «réserve secrète.»

beaucoup plus sur Slate 


 la Mer Morte aujourd'hui.

source

 la Mer Morte en 1964 !!!!!!

source photo archive