jeudi 24 octobre 2013

pourquoi les Juifs de France iront vivre en Israël avant Janvier 2014

Juifs de France, faites votre choix avant Janvier 2014 : Une Alya ou Déclaration fiscale de tous vos biens en Israël !

 à partir du 1er janvier 2014, les banques israéliennes vont se renseigner de plus prés sur vos  capitaux, et de plus ils seront déclarés afin d’éviter des capitaux provenant d’activité criminelles ou occultes.(ce qui est loin d’être le cas de la communauté juive de France!)

Cette nouvelle loi va imposer aux banques israéliennes de nommer  leurs clients étrangers tout en  déclarant leurs comptes à leur pays d’origine (France dans votre cas).
Pas de panique pour les immigrant français avec la nationalité israélienne, cette nouvelle règle ne s’applique qu’aux clients étrangers, (les touristes et hommes d’affaire par exemple ) .
Cette décision pourrait donner du travail à l’Agence juive qui risque de se retrouver avec des avions remplis de français  ayant le projet de faire leur Alyah  économique en 2014.
Ce qui permettrait à ces futurs et nouveaux olim, de changer  le statut bancaire en passant du statut de compte « étranger » à celui de compte de « résident israélien ».
Pour cause, les autorités bancaires israéliennes ne sont plus tenues de déclarer à l’administration fiscale française les comptes de leurs nationaux. Un moyen très « sioniste » de passer à travers une loi imposée par  les banques.
Pour rappel, le statut de « Oleh Hadash »permet de bénéficier  d’une exonération définitive d’impôt pendant 10 ans sur les revenus générés hors d’Israël.
Le titulaire d’un compte bancaire (par exemple) en Israël qui peut  justifier d’un séjour de plus de six mois en dehors de France sera totalement exonéré d’impôts et de CSG en France, dans le cadre de la convention fiscale franco-israélienne selon l’Avocat Georges-David Benayoun
Par-contre, tenez compte que votre nouveau statut aura une influence significative sur la détermination de la résidence fiscale.
Pour les autres, qui préfèrent (ou n’ont pas le choix) de rester en France ou seul les ministres des finance ont le droit de détourner de l’argent, il ne vous reste qu’à chercher d’autres parades, car l’incidence en termes de redressements peut être très importantes sans parler de l’infraction de fraude fiscale.
D’après nos recherches sur Alyaexpress-News, une des banques israéliennes que nous avons contacté, celle de Mizrahi Tefahot ,nous a confirmé être au courant de cette nouvelle loi, mais une des responsables dit ne pas avoir reçu de consignes officielles, ce qui reste très vague et pas très clair pour les clients français…source

!!!!!!!