mercredi 16 octobre 2013

le bitcoin ne dort jamais.

Bitcoin flambe avec la crise budgétaire américaine.

 Bitcoin, la devise électronique alternative dépasse les 160 dollars. Elle profite généralement des crises et du désaveu à l’égard des monnaies traditionnelles, et notamment du dollar. Un défaut des Etats-Unis lui offrirait une nouvelle tribune inespérée.

 Sur la principale plate-forme d’échange Mtgox la toute jeune (2009) monnaie a ainsi atteint jusqu’à 163 dollars. Un défaut des Etats-unis lui offrirait une nouvelle tribune inespérée et lui ouvrirait la voie des 200 dollars. En effet, comme l’or, elle profite des situations de crise (zone euro...), de tensions sur les marchés et de la perte de confiance dans les monnaies classiques. Elle connaît ainsi un grand succès dans des pays comme l’Argentine. 

 Depuis la fermeture du supermarché de la drogue Silkroad Bitcoin a gagné près de 30 dollars. Ce dernier site utilisait les bitcoins comme moyen de paiement unique, ce qui avait passablement irrité les autorités judiciaires américaines. Elle semble avoir passé avec succès ce test sérieux pour son avenir car Silkroard représentait une part non négligeable des transactions quotidiennes en bitcoins. La devise anarchiste a fleuri dans l’économie souterraine mais accroit ses chances de longévité en rejoignant l’économie plus « encadrée ». A cet égard, Baidu, le célèbre moteur de recherche baptisé le « google chinois » vient d’annoncer qu’il acceptait désormais cette devise, ce qui ouvre de nouvelles perspectives de développement à la plus célèbre des devises électroniques. source

Bitcoin 

 D’un point de vue plus pragmatique, pour fonctionner, le Bitcoin a besoin que les utilisateurs soient connectés sur le réseau Bitcoin pour qu’ils puissent gagner, stocker et échanger de la monnaie. Le problème est que la production est limitée à 21 millions de Bitcoins d’ici 2030. Ainsi les utilisateurs, en se connectant au réseau, gagnent de la monnaie en résolvant l’algorithme qui permet de boucler un bloc de transaction. Cependant, à cause de ce plafond et de l’algorithme de production, il est devenu de plus en plus difficile de gagner de l’argent. Les premiers utilisateurs sont donc favorisés par rapport aux autres suiveurs. Que se passera-t-il si le système atteint une masse critique ? Le système informatique pourra-t-il gérer toutes les transactions ?

 tout ici

si mon buraliste devient mon banquier je serai Maître du Monde ! 

tout ça ne sort pas de Rien. ce n'est pas de la génération spontanée ni de la multiplication de pains. croyez moi, au bout, toute cette monnaie ressemble étrangement à des $ ou de l'or ou du pétrole.  mais uniquement pour ceux qui inventent le modèle et l'utilisent comme ils le manipulent.

 

  Gordon Gekko.