samedi 19 octobre 2013

la France paralysée par "Léonarda"

Si on devait accueillir en France les 950 millions de gens qui vivent dans des bidonvilles, chaque Français devrait accueillir 15 personnes

 Une famille de 4 personnes devrait, en conséquences, accueillir 60 personnes dans son 70 m2 !



 Manuel Valls est arrivé Place Beauveau où il devrait prendre connaissance des conclusions de l'enquête administrative.  
le ministre de l'intérieur de tous les français ne s'occupe que de Léonarda !

Le ministre de l’Intérieur est largement soutenu, les trois quarts des Français (74%) « approuvant » sa position dans cette affaire. Une donnée que devra prendre en compte l’exécutif, sur le pont ce week-end afin de trouver une issue à cette affaire. les échos

 À la lecture du rapport de l’IGA on apprend que le père de Leonarda avait quitté sa famille pour aller dans le Haut-Rhin

François Hollande devrait s'exprimer aux alentours de 13h00
  


le Président de tous les français prend sur son temps, le notre donc, pour exprimer sa position souveraine sur le cas de cette jeune fille renvoyée au Kosovo.

quelle claque pour le Kosovo, entre parenthèses, c'est si moche et dangereux et inhospitalier que ça le Kosovo ? 
Pristina, a l'air jolie !

un pays musulman et divisé, le Kosovo, un lourd passé. 

Décision du chef de notre état :

 F.Hollande : 
«Si Leonarda en fait la demande, un accueil lui sera réservé, et à elle seule»

Leonarda a 15 ans, elle sera donc placée en famille d'accueil en France aux frais du contribuable.

c'est judicieux de la couper de sa famille ? ou pense-t-on au sommet de l'état à organiser un retour de la famille dans son entier pour raisons humanitaires ? pour aider Leonarda à traverser l'adolescence ? 

c'est la décision de F. Hollande élu président de la République Française. gageons qu'il mettra tout en œuvre pour le bien être de Leonarda qui aura bientôt un immense besoin de la présence affective de sa famille ! 

c'est le moment de parler à François Hollande puisqu'il est dans de bonnes dispositions sociales, de Martine, Marie-Christine et Walid, dont un des deux parents est au chômage pendant que l'autre gagne 1500 euros/mois avec un loyer de 700 euros et une voiture pour aller chez le discounter !