mercredi 16 octobre 2013

la FNSEA, ministre de l'Agriculture

Les terres sont massacrées, l’eau est souillée et la biodiversité que les humains ont mis des millénaires à domestiquer a disparu à 60%. Et on ose prétendre que les OGM [organismes génétiquement modifiés] peuvent tout résoudre? C’est criminel! Nous sommes en train de "génocider" les générations futures. L’humanité court à sa perte.
Vous avez entendu parler du scandale de la viande de cheval? Cela ne m’a pas surpris. Nous sommes dans une logique absurde: il n’y a plus de paysans, uniquement des industriels de la terre. beaucoup plus 

 Dans les pays du Sud, les populations vivent sobrement et sont soumises aux aléas du lendemain, mais elles ne ratent aucune occasion d’être heureuses. D’après moi, les gens supportent davantage la misère dans les pays du Sud, car ils savent sauvegarder la relation humaine."Pierre Rabhi, Au nom de la terre", un film de Marie-Dominique Dhelsing, en salles depuis le 27 mars.

et donc, notre gouvernement fait l'inverse ! parce qu'en France la FNSEA fait la politique agricole. c'est simple.

  M. Hollande a choisi : on soutiendra l’agriculture productiviste :

Début octobre, le président de la République a indiqué les orientations de sa politique agricole. Après avoir discuté plus de deux heures avec le patron de la FNSEA, il a choisi de faire silence sur l’agro-écologie et de privilégier les céréaliers et l’élevage intensif.

 François Hollande annonce bien un milliard d’euros supplémentaires pour l’élevage. Mais l’effort n’est pas plus important que celui déjà fourni par le précédent gouvernement. Il avait, en 2009, "déjà réorienté plus de 1 milliards d’euros vers des objectifs similaires", souligne le communiqué de presse de PAC2013, qui dénonce "une continuité dans cette PAC à la française".
 François Hollande annonce bien un milliard d’euros supplémentaires pour l’élevage. Mais l’effort n’est pas plus important que celui déjà fourni par le précédent gouvernement. Il avait, en 2009, "déjà réorienté plus de 1 milliards d’euros vers des objectifs similaires", souligne le communiqué de presse de PAC2013, qui dénonce "une continuité dans cette PAC à la française".

beaucoup plus ici