mercredi 16 octobre 2013

expulsions, l'autre méthode



EELV condamne fermement l’expulsion de la famille kosovare (communiqué)

 "F.Hollande veut «y voir plus clair avant de commenter les faits» (N.Vallaud-Belkacem)" (?!)

contexte
L'affaire Leonarda aura au moins eu l'effet d'un révélateur. Après la polémique sur les Roms provoquée par Manuel Valls, le cas de cette jeune collégienne kosovare interpellée lors d'une sortie scolaire afin d'être expulsée avec le reste de sa famille jette une lumière crue sur le double discours qui écartèle aujourd'hui la majorité socialiste.source

chers lecteurs, laissez moi vous présenter la "méthode dite de la Goutte d'Or".
ici, dans notre ghetto nous n'avons aucun Rom. 
comme j'ai déjà eu l'occasion de vous le dire, je suis la seule blanche la plupart du temps à parcourir les rues sans croiser un seul autre "frère de couleur".
les grands africains rient parfois quand ils me croisent et que je dois fendre leurs groupes compacts afin de tourner à droite ou à gauche. ils sont surpris et amusés. "tiens, une blanche ! mais que fait elle là ?".
bien sur dans ma rue, les dealers me connaissent et nous échangeons quelques mots. tout le monde est courtois.

il y a des pakistanais qui vendent des cacahouètes, des africaines qui vendent des mini aubergines et du maïs grillé ou cuit à la vapeur, des indous, des chinois qui vendent du lait en poudre, tous vendent sur des cartons des contrefaçons et tous fuient quand la police fait mine de descendre une rue.

ils ne fuient ni loin ni longtemps. ils vont dans la rue à côté, leurs marchandises dans des grands sacs poubelle et certains font le gué. personne n'est pris devant moi. je n'ai jamais vu un de ces vendeurs d'"alimentaire" ou d'"objets" partir dans un camion de police.

peut être ne suis je présente qu'à la vente et à la "fuite".  

maintenant que je vous ai présenté la "vie normale", laissez moi vous dire que dans ce quartier si vivant, si parisien, so charming, il n'y a pas un seul Rom.

les africains du sud et du nord, les asiatiques de l'Inde à la Chine en passant par le Pakistan les auraient-ils repoussé hors des frontières de notre beau quartier ?

je vous laisse en juger. mais pourquoi ? excellente question. je vous laisse y répondre.