jeudi 24 octobre 2013

expertises mortelles

Sécurité alimentaire européenne : 59 % des experts en conflit d'intérêts

Une enquête de l'Observatoire de l'Europe industrielle et en évidence l'ampleur des liens entre les scientifiques de l'EFSA et les industriels. Selon cette organisation non gouvernementale (ONG) basée à Bruxelles, près de 59 % des membres des groupes de travail de l'EFSA sont en situation de conflit d'intérêts. L'EFSA avait déjà été sous le feu des critiques du Parlement européen et de la Cour des comptes européenne en 2012 pour sa gestion « inappropriée » de liens d'intérêts de ses experts ou de son personnel avec l'industrie, ce qui avait entrainé un renouvellement d'environ 80 % de ses experts.

 cette enquête est publiée deux jours après la publication par l'EFSA d'un rapport rassurant sur les effets sanitaires liés aux pesticides. D'après ces experts, seules deux pathologies pourraient avoir un lien avec une exposition (les leucémies infantiles et la maladie de Parkinson).
Fait marquant, cette analyse était en totale contradiction avec une expertise collective de l'Inserm parue en juin qui établissaient un lien entre l'exposition directe et indirecte aux pesticides et plusieurs pathologies (cancers, maladie de Parkinson, troubles du développement neurologique chez des enfants exposés in utero...)

plus 

 Question : "Combien de ces experts ont des accointances avec les multinationales de l'agro-alimentaire ?" :

Selon le Canard Enchaîné," l'Ilsi, l'institut des sciences de la vie, puissant groupe de lobbying de l'agro-alimentaire, qui compte parmi ses adhérents Mosanto et Sygenta, et qui a embauché l'année dernière, comme directrice exécutive pour l'Europe, l'ancienne présidente du conseil d'administration de l'Autorité européenne de sécurité des aliments, l'agence notamment chargée d'évaluer la dangerosité des OGM avant leur autorisation par Bruxelles"......