mercredi 16 octobre 2013

à 30 ans tu es trop vieille.

« Pour ma conseillère Pôle emploi, changer d’orientation professionnelle à plus de 30 ans est impossible, sous prétexte que j’ai déjà un diplôme “pas trop mal”. [...] Je me suis vue refuser toutes demandes de formation alors que c’était l’unique but de mon inscription chez eux. (pôle emploi) ».

source, les trous noirs de pôle emploi 

no comment.

j'ai vu dans une gare parisienne il y a dejà 3 ans, je pense, de grandes affiches m'avertissant qu'à 50 ans "on n'est pas vieux, on peut encore travailler (un message dans ce style)" ....

à l'époque j'étais restée assez perplexe. il y avait la tête d'une "vraie cinquantenaire" (sans botox, ni lifting, ni trop de maquillage). une femme de cinquante comme on en connait tous.

en fait, j'avais bien compris que à la cinquantaine une femme ne retrouve pas de travail.

aujourd'hui j'apprends qu'à 30 ans si on veut devenir médecin, on reste serveuse. c'est trop tard.

je suis pour une étiquette à la naissance pour ne pas rater dès 15 ans sa véritable vocation.

(quand nous serons vieilles, le soir à la veillée...)



Pierre de RONSARD   (1524-1585)

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,
Assise aupres du feu, devidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous esmerveillant :
Ronsard me celebroit du temps que j'estois belle.

Lors, vous n'aurez servante oyant telle nouvelle,
Desja sous le labeur à demy sommeillant,
Qui au bruit de mon nom ne s'aille resveillant,
Benissant vostre nom de louange immortelle.

Je seray sous la terre et fantaume sans os :
Par les ombres myrteux je prendray mon repos :
Vous serez au fouyer une vieille accroupie,

Regrettant mon amour et vostre fier desdain.
Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain :
Cueillez dés aujourd'huy les roses de la vie.