lundi 23 septembre 2013

toi aussi, en un click, jette ta grand-mère !


L'"exportation de grand-mères", le nouveau mal allemand


Comme quelques 10.000 de ses concitoyens allemands, Sonja Miskulin va terminer sa vie dans une maison de retraite polonaise, à près de 600 kilomètres de chez elle. L'histoire de cette nonagénaire, rapportée ce lundi 16 septembre par l'agence de presse Bloomberg, est désormais tristement banale. Ne pouvant payer une maison de retraite à sa mère, gravement malade, sa fille, Ilona, a choisi de l'envoyer en Pologne finir ses vieux jours dans une luxueuse villa médicalisée, choisie sur Internet.

Les retraités allemands touchent en moyenne 1.200 euros

Les médias allemands ont surnommé ce phénomène le "colonialisme gériatrique", rebaptisé aussi "l'exportation de grand-mères" au regard de l'allongement de la durée de vie des femmes. Une tendance déjà remarquée par le journal Libération, en mars dernier. Le quotidien reportait alors que les tarifs des maisons de retraite allemandes avaient augmenté de 1,5% par an depuis 2006. Le montant moyen des retraites étant de 1.200 euros outre-Rhin, de nombreux Allemands n'arrivent plus à payer les établissements spécialisés facturés quelques 3.000 euros par mois.

"Le risque pour les personnes âgées de sombrer dans la pauvreté, pour des raisons de santé, augmente d'année en année : les frais de prise en charge sont de plus en plus élevés, alors que le montant des retraites stagne", s'alarmait alors Ulrike Mascher, présidente de l'association VDK, qui défend les intérêts des personnes dépendantes. Les Allemands partent donc en Pologne, mais surtout en Hongrie, en République Tchèque et en Slovaquie - où l'allemand reste très répandu - et plus rarement en Espagne ou en Thaïlande. en Thaïlande....Whahhou !! à 85 ans...



L'institut de sondage TNS Emnid rapportait, en mars dernier, qu'un Allemand sur cinq envisageait de partir à l'étranger dans le cas où il devrait loger dans une maison de retraite. Selon l'Office allemand des statistiques, les plus de 80 ans représenteront près de 10% de la population nationale en 2050 (contre près de 4% aujourd'hui).

 L'Allemagne, qui possède le taux de natalité le plus faible d'Europe (8,1%), ne cesse de voir l'âge de sa population augmenter. La Commission européenne a ainsi calculé que les dépenses allemandes pour la dépendance s'élèveraient à 3,3% du PIB en 2060, contre 1,4% aujourd'hui.
 
Ce phénomène pourrait bien arriver en France. Si le coût moyen d'une maison de retraite est évalué à 1.857 euros dans l'Hexagone, les retraités ne touchent en moyenne que 1.256 euros (1.603 euros pour les hommes et 932 euros pour les femmes). Selon la Banque mondiale, de plus en plus de personnes résidant dans des pays développés se rendent, quelque soit leur âge, dans des États en voie de développement pour bénéficier de soins à moindre coût.
source

que faire des vieux pauvres, ou des pauvres vieux ?
j'imagine une nonagénaire allemande ou française à...   Kho Phi Phi....

c'est carrément l'assurance de payer moins et moins longtemps !

3 commentaires:

  1. C'est pas complètement négatif : nos vieux qui finissent leur jours sous le ciel du Maroc profitent du soleil à bon compte et font un transfert de richesse vers un pays en voie de développement. Le point négatif c'est la flambée des prix de l'immobilier pour les marocains.

    On pourrait faire le même parallèle avec la Pologne: cela crée de l'emploi dans la domaine de la gériatrie.
    Par contre apprendre une deuxième langue à 80 balais...?
    Steph

    RépondreSupprimer
  2. je pense que ça dépend de l'âge et des revenus.

    le soleil et la plage avec 4000e/m à 62 ans, ça doit pas être la même qu'enfermés dans 10m2 à Bangkok en plein été avec 650 e....

    enfin, dit Wendy, toujours pragmatique.....

    pour les visites des "petits enfants"....passé 80 si tu peux pas lâcher un billet.....

    misère humaine...(très très bien connue...)

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.