vendredi 27 septembre 2013

dehors les syncicats

 Alors que la Cour d’appel de Paris a condamné le magasin Sephora des Champs Elysées à fermer ses portes à 21h, une centaine de salariés attaquent en référé l’intersyndicale du commerce parisien. 

ils tentent de démontrer la non-représentativité de l’intersyndicale Clic-P, opposant résolu à l’ouverture après 21 heures des commerces. Ils reprochent notamment à cette organisation syndicale de n’avoir aucun représentant parmi les salariés du magasin concerné.

Lundi, à la suite de la décision, le personnel, qui s’était déplacé à l’audience, faisait part de son "écœurement" et de son "incompréhension".  
"Nous avons postulé dans ce point de vente Sephora parce que c’était le seul en France à proposer des horaires élargis compatibles avec notre organisation personnelle", soulignait une vendeuse. 

Au-delà du cas Sephora, d’autres enseignes sont dans le viseur de l'intersyndicale qui a annoncé sur Challenges.fr qu’elle "attaquerait toutes les enseignes qui ouvrent leur porte après 21 heures".
 Il faut dire que la loi ne tient pas compte aujourd'hui de l’avis des salariés, aussi volontaires et déterminés soient-ils. La loi dispose que le recours au travail entre 21 heures et 6 heures du matin est en principe exceptionnel et ne doit être justifié que par la nécessité d’assurer la continuité de l’activité économique ou des services d’utilité sociale. source

joli coup en bande :

1) démontrer que les syndicats ne représentent qu'une infime partie des salariés et donc, ne sont pas légitimes.

2) modifier à moindre cout le code du travail en faveur  de la dérèglementation si chère au patronat.

3) diviser les salariés.

bravo ! bien joué ! ceci dit, les syndicats ont de sérieuses questions à se poser et doivent faire le ménage ! si les syndicats avaient été "forts" cela ne se produirait pas ainsi. s'ils ne sont pas "forts" n'est-ce pas tout de même de leur responsabilité aussi ?
là, on est dans le mur ! et bien comme il faut ! 

avant c'était les patrons que les salariés séquestraient....

 

10 commentaires:

  1. http://www.youtube.com/watch?v=bZTgf16Fxmw
    Les syndicats sont corrompus comme les gouvernements ,les salariés et les citoyens ne peuvent se fier qu'a eux !!!
    bizz !!

    RépondreSupprimer
  2. La campagne médiatique orchestrée contre le syndicalisme français s'opère au moment même ou l'accord ANI sur la sécurisation d'emploi commence à produire ces effets (L'ANI programme la disparition de 40 ans d'avancées sociales figurant dans le code du travail). pile poil pour couper l'herbe sous le pied d'une possible mobilisation syndicale !!

    Un exemple => Peugeot, avec l'ANI la direction a sup les primes (de rentrée, etc), baissé le paiement des jours de chômage technique, les samedis travaillés seront payés en fin d'année, gelé les salaires pour 2013... 14.. 15....Au final c'est 100 millions d'euros de gains espérés par la direction de Peugeot, soit une baisse de 1000 euros par travailleur.

    Si on prends un peu de recul : on mesure qu'on prépare de longue date l'adoption du traité transatlantique soit l'introduction du droit US en lieu et place du droit du travail français :
    cela implique la quasi-disparition de la sécu et de l'ensemble des CDI - j'ai bien dit l'ensemble des CDI, (il faut vraiment être un benêt pour croire que les fonctionnaires et agents à statut ne seront pas visés) ! Donc c'est l'ensemble du salariés qui est mis en joue !! l'ANI participe à cette casse.

    On comprend aussi la volonté affaiblir de la retraite par répartition, pour la remplacer par la capitalisation, disparition des prud'hommes et du code du travail (ca n'existe plus au US dans beaucoup d'état), disparition du droit de grève, possibilité de licenciement minute sans plan social, etc....

    Steph

    RépondreSupprimer
  3. bref de l'esclavage moderne quoi ..... , disparition de la classe moyenne,plus aucun avenir ,des contrats précaires sous payés, lol ,et on va encore dire que ce traité transatlantique ,c'est l'emploi ,le recul du chomage ect ect ....comme pour l'arrivée de l'euro ....
    Je suis sure que il va passer ,les gens sont bien trop endormi et ne réalisent pas ce qui se passe,trop préocupé dans leur vie ,achat ,dépense ,bouffe ,divertissement , jeux ,cinéma ect .... plus aucune réflexion ... meme si il y révolte,ils le feront passer de force et n'écouteront pas le peuple,ils ne l'ecoutent plus depuis longtemps deja !!!

    RépondreSupprimer
  4. Les gens vont se réveiller trés vite ( JP Morgan semble être la banque désignée pour lancer le prochain tremblement de terre/Tsunami financier).
    Déjà avec ANI, il y a aura un effet de taille critique : dès qu'un certain nb de boite auront revu à la baisse la masse salariale versée, cela incitera les autres à faire de même (puisque la consommation de biens des uns fait celle des autres) ensuite moins de rentrée fiscale => pression des marchés, taxation fiscale...le tout pourrait être amplifié par un gros pataquès dans les marchés ou false flag qui ferait diversion !

    Nb : il sembleRAIT (au conditionnel donc) que l'attaque du super marché au Kenya coïncide avec la disparition d'OR de cet état non loin là?

    steph

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas, l'or ? où ?

      Supprimer
    2. salut wendy : je l'ai lu ici mais je me méfie de cette source. L'info par contre est crédible vue la pénurie d'or physique dans le monde (un beau false flag en fait comme avec les tours jumelles ou de l'or avait disparu aussi).

      http://www.wikistrike.com/article-exclusif-une-partie-de-l-or-du-kenya-stocke-dans-le-casino-jouxstant-le-westgate-a-disparu-120257624.html

      Steph

      Supprimer
  5. il existe en France - et les commentaires faits ci-dessus tout autant que ceux ecrits par Wendy semblent le suggerer - une tournure d'esprit tres particuliere qui explique que comme tant d'autres j'ai fuit ce pays (entendez donc par la que je comprends, mais je condamne cet etat d'esprit, et partant du principe qu'on ne se bat contre la multitude, la fuite est la seule solution): le "collectivisme methodolgique".

    Que des salaries d'une entreprise souhaitent travailler plus ou a des horaires differents que ceux auxquels "on" travaillait il y a 50 ans et que des syndicats (sur, sous- ou pas representes d'ailleurs) viennent les en empecher est surrealiste.

    J'invite les commentateurs qui crient "retour a l'esclavagisme" de faire parvenir aux salaries qui travaillaient alors durant les horaires incrimines le differentiel de prime qu'ils gagnaient. Peut-etre en avaient-ils besoin pour se loger ou payer les frais lies a l'education de leurs enfants.

    Au au nom d'un principe de "collectivisme methodologique" qui a echoue vous pensez pouvoir organiser la resistance "sur le net" contre des forces qui tiennent plus de la loi de l'espece que de celles de l'economie.

    Donc en desaccord absolu avec vous tous (mais tj fidele lecteur de cet excellent blog).

    joel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas faux, non plus !

      oui, la situation est surréaliste.

      maintenant attention, que fera la foule sans aucune sécurité ?

      ....merci pour les compliments ! bon samedi.

      Supprimer
    2. @ Anonyme : Je me demande qui du collectivisme méthodologique ou du capitalisme libéral et financier va échoué le plus ?

      Ce qui les distinguent ces deux système - c'est la finalité recherchée - d'un coté le mieux être pour la plus grande majorité (en regard des richesses crées par celle-ci) et de l'autre ? on y trouve seulement un accroissement exponentiel des richesses d'une poignée de possédant, la guerre, la limitation des libertés individuelles, ... ?

      il y a un sondage peu connu et diffusé dans les pays de l'OTAN : lorsque l'on questionne les russes sur quel système auquel il sont le plus attachés, le soviétique ou le libéral : une majorité répond qu'il préférait le système soviétique puisqu'il était plus attentif à la condition humaine, malgré ces gros défauts.

      (je tiens à préciser : je ne suis pas communiste).

      Steph

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.