vendredi 27 septembre 2013

Climat : passivité suicidaire

Dans leur cinquième rapport, dévoilé ce matin, c'est un scénario quasi inéluctable que nous décrivent les scientifiques du Giec. Celui d'un monde qui n'a pas su réguler à temps ses émissions de gaz à effet de serre et doit maintenant en subir les conséquences : fonte des glaces, élévation du niveau des mers, inondations, vagues de chaleur… Le tableau fait froid dans le dos. Il laisse à penser que le combat du dérèglement climatique est déjà perdu et qu'il s'agit désormais de s'y adapter. En repensant nos modes de vie, notre urbanisme, en aménageant différemment nos territoires.

sourcesource 2

source 3source 4
source 5
 source 6
source 7 
source 8 

(s'il y a des doublons, veuillez m'en excuser).

s'adapter, muter, le plus rapidement possible, la seule solution.
climat et géo-ingénierie,  sont les deux mamelles de l'emploi...pour les ingénieurs !
les "autres" travailleront dans le nucléaire et l'exploration des huiles de schistes.
les "derniers" enfin sont priés de faire un effort génétique tout en allant faire la queue pour leurs "bons alimentaires".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.