jeudi 30 mai 2013

l'Union Sacrée du patronnat et des syndicats pour les Gaz de Schiste

comme je l'ai toujours dit, on aura ET le chômage ET les fracturations hydrauliques ET les centrales atomiques ET la baisse du pouvoir d'achat ET la baisse des pensions de retraites et des salaires.

Patronat et syndicats ont présenté hier un rapport visant à « réinventer la croissance ». 

 Sans retour de la croissance, pas de recul du chômage, de relance de la consommation ou de pérennisation du système de protection sociale. C'est partant de ce constat que le patronat (Medef, CGPME, UPA) et les trois syndicats réformistes (CFDT, CFTC, CGC) ont dévoilé hier un rapport commun, intitulé « Réinventer la croissance », où ils entendent « lutter contre les attitudes défensives en proposant une vision positive et conquérante de l'économie française ». A l'aube de la conférence sociale (20 et 21 juin), l'adresse au gouvernement est claire : le diagnostic sur les forces et faiblesses de la France étant « connu et partagé », « il est temps de décider et d'agir » pour « se doter d'une politique économique solide et pérenne »

 « Les réflexions en cours sur la politique énergétique ne saurait exclure le gaz de schiste » : alors que les Verts en font un casus belli, plaçant le PS dans l'embarras, le rapport prend position en faveur d'une poursuite de la recherche sur l'exploitation des gaz de schiste, invitant la France à « prendre l'initiative d'un programme européen ». les échos

le commentaire de "Eg.O.bsolète" :

  A tous ceux qui croient qu'une transition en douceur est possible je réponds souvent : Le problème est de ne pas avoir anticipé la transition, ce qui fait que la seule chose que le système a à proposer, c'est la fermeture plutôt que la substitution, d'autant plus qu'il faut du pétrole pour produire de la substitution. L'aviation est condamnée à terme, la voiture aussi. On ne verra jamais des millions de voitures électriques (fabriquées avec du pétrole) remplacer le MILLIARD de voitures à combustions. Nous allons assisté progressivement voire précipitamment à la disparition de la voiture, ce pilier de notre civilisation, et seule les castes privilégiées pourront continuer à rouler dans des véhicules super hightech.
Eg.O.bsolète, avec qui je suis entièrement d'accord !