vendredi 24 mai 2013

l'ennemi global de proximité

«Nous faisons face à une menace terroriste mondiale, elle est élevée, elle frappe l’ensemble de la planète» et «la France est concernée», a relevé Manuel Valls sur France Info. Citant notamment les sept meurtres commis l’an dernier par Mohamed Merah dans le Sud-Ouest, il a rappelé que «depuis plusieurs mois, les services de renseignement, la police, l’antiterrorisme agissent et ont démantelé des cellules, des groupes, arrêté des individus qui s’apprêtaient à frapper en France».
Le ministre a insisté sur le fait qu’il «n’y a plus de frontière hermétique entre l’intérieur et l’extérieur : les ennemis de l’intérieur et ceux de l’extérieur partagent un combat global, (celui de) mettre à mal les démocraties au nom d’un islamisme radical, un discours de haine».

 «Ce ne sont pas des "loups solitaires" contrairement à ce que j’entends ici ou là, parce que agir seul ne signifie pas être isolé. Ce type de terroriste se forme à travers un long parcours souvent, et de rencontres, voyages à l’étranger, camps d’entraînement, relations sur internet, à travers des mosquées souvent isolées avec des prêcheurs radicaux, la prison, ce n’est pas nouveau», a-t-il expliqué. ici

j'ajoute la vidéo de M. Onfray, sur "Islam et démocratie", ce matin sur BFM : click Vidéo.

l'article "pour les abonnés de Libération"  est en accès libre sur le site du CRIF.
(ici, et )

La source du mal vient du fait qu’une partie de notre jeunesse est imprégnée par l’islam radical, après trente ans de montée en puissance d’un discours fanatique et dix ans d’endoctrinement redoutable sur Internet. Il s’agit d’un phénomène mondial qui nécessite une volonté et une coopération internationale pour contrôler Internet, répondre à l’effervescence dans les banlieues et lutter contre l’endoctrinement. Mais on ne peut pas arrêter des gens seulement parce qu’ils sont extrémistes. Car des radicaux, il y en a des milliers. Le 100% de prévention, c’est fini depuis l’affaire Merah. Aujourd’hui, il est compliqué d’agir, car nous sommes à la frontière entre religion et fanatisme, entre la secte et l’islam. C’est désespérant. Nous sommes face à un véritable défi pour nos démocraties. (le juge Trévidic).

la France, un des pays les plus racistes ?

 
.....