lundi 20 mai 2013

'il faudra augmenter la production de blé de 60% d'ici 2050 ! '

Depuis plus d’un siècle, le blé fait l’objet de sélections variétales toujours plus poussées permettant de produire plus de grain et moins de paille. Au niveau mondial, l’accroissement de la production s’est opérée sans augmenter pour autant les surfaces consacrées à cette céréale.
En 2010, les 217 millions d’hectares semés en blé dans le monde ont produit 653 millions de tonnes, soit 27 % de la production totale de céréale. 130 millions de tonnes ont été échangées sur le marché mondial, soit autant que le maïs et le riz réunis. Pour les hommes, cette plante représente la première source en protéine et la seconde en calories derrière le riz. 
 La Wheat Initiative (un regroupement de 14 organismes de recherche publique avec les plus importantes  entreprises semencières dont Syngenta, Monsanto, ou Limagrain) fait aujourd’hui un constat alarmant. Depuis 1961, la production de blé a été multipliée par trois. Pourtant, depuis quinze ans, elle demeure insuffisante. Les prix ont fortement augmenté, provoquant de graves émeutes notamment au Moyen-Orient où le blé représente la moitié des apports en calories. 
Les différences entre continents est abyssale. Le rendement moyen mondial est de près de 3 tonnes à l’hectare, mais il n’est que de 0,5 tonnes en Afrique pour plus de 7 tonnes dans les pays développés comme la France.
Et pour suivre le rythme d'augmentation de la population mondiale, la Wheat Initiative estime qu'il faudra augmenter la production de 60% d'ici 2050 ! 

OMG !