vendredi 22 mars 2013

les ennemis intérieurs

 exercice de linguistique :

Algérie : Le marasme est réel, l’ébullition est à son comble et les réponses du pouvoir sont loin de satisfaire les attentes. La colère qui émane des Algériens du Sud et de l’Ouest, provoquée par le chômage, est la même que celle exprimée par les Algériens de l’Est, provoquée par le sentiment d’insécurité [à Constantine, une manifestation de solidarité avec deux enfants kidnappés et assassinés a tourné à l'émeute dimanche 17 mars]. Le ras-le-bol est le même et s’exprime par le rejet d’une politique dont le seul responsable est un pouvoir incapable de penser à autre chose qu’à sa survie. Les Algériens renvoient à la face de ce régime l’échec de sa non-politique de résorption du chômage......

Iran :  Lassés de voir flamber les prix des denrées de base, les Iraniens sont en train d’organiser le boycott de la pistache, un fruit sec traditionnellement produit en Iran et très consommé au nouvel an (qui tombe cette année le 21 mars dans le calendrier iranien). Les consommateurs accusent les commerçants d’organiser l’inflation en stockant les pistaches pour que les prix montent avant les fêtes, indique le Financial Times. Colère...

note de Wendy : le même champ sémantique peut s'appliquer aux préoccupations actuelles générales dans notre beau pays qui lui aussi pourrait vivre un printemps ara..heu...européen.

source 

une guerre civile est-elle moins onéreuse qu'une guerre exogène ? certainement.