vendredi 15 mars 2013

le Porno ou "de la solitude à la rue".

Watching porn can condition the brain into creating attractions. A recent study by Sydney University researchers found 20 per cent of surveyed addicts preferred porn to having sex with their partners.


une étude australienne récente dévoile que 20% des amateurs de porno sur internet préfère leur écran plutôt que d'avoir des rapports sexuels avec leur "compagne/compagnon".
des dizaines de milliers d'australiens passent plus de 5 heures par jour à regarder du porno sur le net.

Photo: GETTY IMAGES
un site internet à dévoilé les demandes sur les sites porno par mots clés. pour ceux que ça intéresse.
les recherches pour les sites gay sur le net sont les plus nombreuses là où l'homosexualité est interdite.
quand aux japonais, toujours en avance sur leur temps, ils ont créé une nouvelle tendance :
"jeune fille japonaise SDF à Los Angeles".
ça marche très fort.

les français pourraient lancer :"Jeune fille perdue dans un bidon-ville dans le 9-3"

ça ne manquerait pas de réalisme non plus !!!

source 1 ,   23,   45(tous ces liens trouvés chez Anon).  6

comment instrumentaliser les gens de façon plus certaine ? comment leur faire accepter la misère mieux qu'en leur vendant un "plaisir de la misère" ?
  
si ça, ça n'est pas vicieux !