mercredi 20 mars 2013

dis moi combien tu vaux, je te dirai tes droits !

.....quand cette prétendue « austérité » pourra-t-elle cesser, alors que la « libre circulation des capitaux et des marchandises » pousse toujours à l'émigration des capitaux vers les pays à plus bas salaires et standards sociaux ? Pour ces capitaux, il n'y a pas d'austérité dans le « marché mondial de la main d'oeuvre ».
Quelle « sortie de crise » peut-il y avoir, alors que l'on trouve dans ce « marché mondial de la main d'oeuvre » des salaires moyens dix fois plus bas que le SMIC français ? Sans oublier que les très bas salaires ne manquent pas en Europe même.

Dans ces conditions, la « politique européenne », les « réformes de structure » ... est-ce autre chose que la poursuite d'une dégringolade qui ne cesse de s'accélérer depuis trois décennies et qui conduira à l'anéantissement de tous nos acquis de l'après-guerre ? Tel est le débat que le monde politique et les médias évitent devant la grande majorité des citoyens.
Un débat qu'il convenait d'engager à propos de la réunion de Berlin de la Commission Trilatérale et de l'article de Jean-Claude Trichet dans The New York Times intitulé  « The Euro Zone and the Global Crisis » avec cette présentation de l'auteur « Jean-Claude Trichet, former president of the European Central Bank, is the European chairman of the Trilateral Commission ».

 ..........
Quant à la loi Fioraso, suite aggravée de la Loi n°2007-1199 relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU) de Valérie Pécresse et véritable machine de privatisation de la recherche et de l'enseignement supérieur, peut-on sérieusement la considérer indépendante de ces enjeux ?
Et l'ensemble Pacte pour la Recherche - LRU - Loi Fioraso, est-ce autre chose que l'application de la stratégie de marchandisation de l'éducation et de la recherche entérinée en mars 2000 par le gouvernement de Lionel Jospin ?
La crise de l'évaluation est-elle autre chose que le résultat d'une démarche affairiste qui s'est développée au cours des trois dernière décennies dans des secteurs du monde scientifique ? On en retrouve même une trace dans l'article de Médiapart « Sur la piste de l'argent des laboratoires », à propos de Jérôme Cahuzac. Respectons, toutefois, la présomption d'innoncence.

source, source 2

finalement J.C Trichet est le chef de la trilatérale. retraite active, donc !