lundi 25 mars 2013

65 tonnes de poissons en tapis



Le responsable des Ressources Hydriques du Smac, Alexandre De Bonis, explique que 4 facteurs ont affecté la qualité environnementale de la lagune ces derniers jours, entrainant ce désastre environnemental : de fortes pluies, qui ont déversé de l’huile et des matières organiques dans l’eau, la ponte d’œufs d’une espèce de poisson, des fortes chaleurs qui ont réduit le niveau d’oxygène dissout dans l’eau et la marée basse.
Le dernier bulletin de la Lagune, rapportant des données du 13 mars, montre que 70% de la lagune était impropre à toute activité récréative, et que la qualité de l’eau était considérée comme critique, tout comme le niveau d’oxygène dissout.

 L’hypothèse d’un déversement d’égouts dans la lagune a été écartée par la Compagnie d’Etat des Eaux et Egouts (Cedae). D’après la compagnie, cette pratique a été abolie en 2007, grâce à un plan d’assainissement réalisé autour de la Lagoa Rodrigo de Freitas. La Cedae affirme qu’une inspection a été faite après l’apparition des poissons morts et qu’elle n’a révélée aucune avarie.source

hum, hum...