jeudi 6 décembre 2012

....d'excellents français


Dans une ville fantôme bâtie dans l'Aisne, l'armée se prépare aux nouvelles formes de combat pour être plus efficace et moins vulnérable

Les hauts gradés ne s'en cachent pas : les combats de demain ne seront pas ceux d'hier. Les armées ne vont plus « faire campagne », mais vont se battre en ville. « Mais, en ville, un combat est souvent source de pièges et d'enlisement. Il y est quasiment impossible d'y développer une manœuvre sans risque de perte importante en matériels et en personnels », rappelle l'un des officiers supérieurs du camp militaire de Sissonne, situé dans l'Aisne. Alors il faut s'adapter avec du matériel performant et du personnel bien formé. C'était tout le sens des manœuvres organisées voilà quelques jours sur ce camp, en présence du général Bertrand Ract-Madoux, chef d'état-major de l'armée de terre. source

pas de commentaire !

1 commentaire:

  1. Ben quoi de surpenant ceux qui furent les promoteurs de protecteurs de citès, on compris assez vite que personne neles protegeraient.

    Avez vous vecu un PROGROM ?
    Moi OUI !
    Il ya des centaines de gens qui regardent attendent de voir le sang et se réjouissent à l avance. PERSONNE NE VEUT ARRETER LES FAUTEURS.

    C EST IGNOBLE!

    Si vous demandez de quel coté j'étais, j'étais du cotè, qui recevait les cocktails molotov.

    AH c est pas passé à la télé ????

    C est ce que je disais... SPECTATEURS VOYEURS AMNESIQUES et HABLEURS

    Pas franchement consensuel ?
    Venez prendre des cocktails nous en reparlerons.

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.