vendredi 14 décembre 2012

après nous, le déluge !



Après une année et demi de suspension suite à des tremblements de terre aux alentours des sites de forages, l'extraction de gaz de schiste va reprendre dans le nord de l'Angleterre
Après une année et demi de suspension, le gouvernement britannique vient d’autoriser la relance de l’extraction de gaz par fracturation hydraulique. « Le gaz de schiste représente une potentielle ressource énergétique prometteuse pour le Royaume-Uni, a justifié jeudi matin Ed Davey, le ministre à l’Energie et au Climat. Il pourrait contribuer sensiblement à notre sécurité énergétique, à réduire notre dépendance vis-à-vis du gaz importé, alors que nous nous dirigeons vers une économie moins consommatrice de CO2. »
L’enregistrement en avril et mai 2011 de deux tremblements de terre autour de l’un des sites exploités par la société britannique Cuadrilla avait provoqué l’arrêt des forages au mois de juin suivant. Cette technique, qui suppose l’injection dans les sols d’eau pressurisée mélangée à des produits chimiques pour percer les rochers et relâcher le gaz contenu sous terre, reste très contestée en raison de ses conséquences sur l’environnement. Le ministre a pourtant rejeté toutes ces critiques


Les industriels désirent sans doute s’assurer du passage de certaines lois qui leur permettraient de prendre solidement pied au sein du très juteux marché européen.