mercredi 31 octobre 2012

Traders au chômage, à qui profite le crime ?


UBS demande à ses traders de rester chez eux
UBS ferme son activité Fixed Income (taux et crédit) dans le monde.

Hier matin pas moins de 100 traders ont dû rester chez eux hier matin. Cela représente la moitié de l'équipe de trading Fixed Income de la banque helvétique  Dans la foulée, une cellule de gestion RH va prendre les dossiers en main, négocier les indemnités. Mais si une banque n'a pas de traders, alors elle n'a pas besoin de vendeurs.  Nous ne connaissons pas exactement le nombre de vendeurs immédiatement touchés mais cela semble massif car pour 1 trader on peut imaginer avoir 5 à 10 vendeurs gravitant autour (soit entre 500 et 1000 personnes supplémentaires). Au final c'est 4 500 personnes qui, à terme, à Londres devraient plier bagage rapidement.

Il est prévu 2 500 suppressions de postes en Suisse et autant aux US. Au final c'est entre une personne sur 5 et une personne sur 6 travaillant chez UBS qui fera partie de la charrette.

C'est drastique et violent, c'est à l'image de la crise que le marché du crédit a lui-même provoqué en 2007 avec les subprimes. Et UBS ne représente qu’un cinquième des suppressions de poste dans l'industrie à travers le monde depuis le début de l'année.

cela va donc mécaniquement augmenter les parts de marché Deutsche Bank, Barclays et JP Morgan les mastodontes du domaine.

Si on garde en tête les pauvres résultats de Crédit Suisse on se dit que très probablement CS devra opérer la même cure d'amaigrissement que UBS dans un avenir proche en supprimant aux alentours de 8 000 postes.

On mesure aussi très bien qu'un groupe comme Deutsche Bank ou BNP sont en train de sauver leur peau en baissant fortement les rémunérations des employés (sous forme de bonus proche de zéro) plutôt que de licencier massivement.
 Les mesures sont différentes mais les causes restent les mêmes, la baisse de la rentabilité de l'activité bancaire, les exigences croissantes en capitaux propres sont en train de ramener l'industrie financière à une taille beaucoup plus modeste très rapidement.

LA photo, image du passé. Celle qui était LA plus grande salle de marché du monde, celle d'UBS à Londres. Une fois transformée cela ferra une piste de bowling parfaite :

 c'est fini !!!! source