lundi 21 mai 2012

quand le net devient une balance

Ça craint au Québec : censure Twitter et FB, loi martiale, interdiction de manifester...


Les tweets seraient soumis à la loi spéciale

 

la ministre de l’Éducation a confirmé que la police pourrait remonter jusqu’à l’auteur d’un tweet appelant à manifester. « Ce seront les corps policiers qui auront à décider si effectivement il y a lieu de remonter la filière » pour retrouver la personne à l’origine d’un appel à manifester, a-t-elle déclaré. Et d’ajouter qu’il reviendrait aux tribunaux de poursuivre ou pas l’auteur du tweet. ici Radio Canada

("Au Québec, le mouvement étudiant fait rage depuis février. Né d’un conflit autour d’une hausse des frais de scolarité, ce mouvement est révélateur des fractures qui divisent la société québécoise. Il est le mouvement d’une génération s’opposant à des logiques néo-libérales et en plein processus de politisation." (médiapart))

Les tweets seraient soumis à la loi spéciale